Catégorie : STRATEGIE

LE QR CODE C’EST LA LIBERTE … ET MON CUL C’EST DU POULET ?

Série de 4 tracts / affiches à copier, photocopier, diffuser sans modération … CITOYEN ! AS-TU PENSE A SCANNER TON QR CODE ? LE QR CODE C’EST LA LIBERTE !L’ETAT-NATION  C’EST LA PAIX ET LA SECURITE !LE CAPITALISME CEST L’ABONDANCE ET LA PROSPERITE POUR TOUS ! ETUDIANT ! AS-TU SCANNE TON QR CODE ? LE QR CODE C’EST LA LIBERTE ! L’ETAT-NATION […]

La Naissance de l’Association internationale des travailleurs de Berlin : du syndicalisme révolutionnaire à l’anarchosyndicalisme (Arthur Lehning)

jeudi 7 septembre 2006 Avant la Première Guerre mondiale, le syndicalisme révolu­tionnaire était largement assimilé à celui de la CGT française, il considérée en quelque sorte comme un modèle pour plusieurs organisations d’autres pays qui, toutes, approuvaient l’attitude neutre ou négative à l’égard des partis politiques et, par conséquent, de la Deuxième Internationale, fondée en […]

Une expérience de lutte syndicale : Intersyndicale et Conseil

Blagnac : bilan d’une lutte octobre 2000 La lutte des précaires de Blagnac a duré près de deux ans.Comme souvent en pareil cas elle a connu ses périodes d’exaltation et de dépression. Mais  » certaines luttes se gagnent sur la durée  » (CS n°58). C’est ce qui s’est passé : par leur ténacité, leur mobilisation, leur conviction, […]

A propos du Municipalisme libertaire de Murray Bookchin

G. Amista Recension du livre de Janet Biehl, Le Municipalisme libertaire (Montréal, Ecosociété, 1998, 293p.)parue dans L’Affranchi, journal des amis de l’AIT en Suisse, n°16 printemps–été 1999 Il faut tout de suite dire que derrière ce livre se trouve Murray Bookchin, et l’auteure de ce texte ne s’en cache pas. Son idée est de livrer […]

REPRESENTATIVITE ET VISIBILITE

(Publication initiale vendredi 9 janvier 2004) Etre représentatifs, être visibles … Il est fréquent de voir une organisation se battre pour sa représentativité ou des militants libertaires se confier aux journalistes. Certes, l’anarchosyndicaliste n’est pas un clandestin. Nous ne cherchons pas à nous infiltrer en cachant nos idées … mais est-ce que cela passe par […]

ANARCHO-SYNDICALISME ET REPRESENTATIVITE

Suite du débat sur la stratégie syndicale des anarcho-syndicalistes (Paru initialement le lundi 6 septembre 2004) La pratique de la représentativité, tout comme celle de la visibilité médiatique est largement utilisée par le capitalisme et l’État pour maintenir la domination de classe. Un précédent article de notre journal-. [1] soulignait qu’il ne s’agit pas là de […]

La raison contre la peur

Paru dans Anarchosyndicalisme !, n° 169, septembre octobre 2020 L’histoire de l’humanité n’est pas un long fleuve tranquille. Des évènements, guerres, innovations technologiques culturelles ou religieuses, modifient parfois brusquement le cours prévisible des choses, les manières de vivre, de travailler ou de penser. Ces événements constituent des ruptures par rapport à l’évolution normale des sociétés, […]

TECHNIQUES DE LUTTES

Ce texte (qui est issu d’une brochure) est en fait la compilation de 20 ans d’expérience des militants de la CNT-AIT en terme de luttes en entreprise. Parce que nous sommes convaincus, et ntore pratique le démontre, qu’il y a d’autres alternatives pour la lutte en entreprise que de se présenter aux élections professionnelles. Nous […]

ORGANISATION ET SPONTANEITE (Paul Mattick, 1949)

Bon anniversaire les Gilets Jaunes ! « Tout mouvement à ses débuts paraît dérisoire au regard des objectifs qu’il se donne ; mais si réduit, si infime qu’il soit, ce n’est pas là une raison de désespérer. Ni le pessimisme ni l’optimisme ne permettent d’aborder les problèmes réels de l’action sociale. Ces deux attitudes n’affectent pas d’une […]

Comment Lutter ? Par une Résistance Populaire Autonome !

Qui n’a pas constaté l’inefficacité des actions des syndicats-réformistes ? Depuis vingt ou trente ans, combien de « Journées nationales » ? Combien de promenades syndicales en centre ville ? Et pour quel résultat ? Pour des reculs qui succèdent aux reculs ! Si les syndicats-réformistes, année après année, nous envoient droit dans le mur, ce n’est pas un hasard ; c’est qu’en vérité ils ont une mission bien précise à remplir : « le maintien de la paix sociale ».

La raison en est simple : ils sont inféodés au Pouvoir, leurs staffs en sont même un rouage : comités d’entreprise, conseils d’administration, co-gestion de l’assurance maladie, des caisses de retraites, des prud’hommes, de diverses mutuelles, fortes subventions directes reçues aux titres les plus divers (formation syndicale, congrès…) sans oublier l’argent de la corruption (celui des caisses noires de l’UIMM par exemple) etc. Parallèlement, ils entretiennent l’illusion qu’ils nous défendent. Surtout ils ont la prétention de représenter l’ensemble des salariés, des chômeurs, de parler en leur nom, en notre nom à tous… alors qu’ils ne syndiquent plus aujourd’hui qu’un pourcentage ridicule de salariés. Une majorité écrasante se trouve en dehors de ces organisations. C’est la même chose pour les partis politiques. Toutes ces organisations nous abasourdissent d’innombrables doléances, de compassion sur la misère humaine et d’appels fictifs à l’unité. Elles jouent la bonhomie en façade mais transforment les luttes en champ clos de leurs rivalités. Leurs militants ne sont là que pour récupérer les luttes, les stériliser ou les détruire quand ils ne parviennent pas à les contrôler. Une fois le constat établi, la conclusion s’impose : il est nécessaire d’agir indépendamment d’elles !

Page suivante »