Catégorie : FEMINISME

[BROCHURE] La légalisation de l’avortement pendant la Révolution espagnole

La légalisation de l’avortement pendant la Révolution espagnole Suivi deLes anarchosyndicalistes et la vasectomie dans les années 1930 Table des matières Histoire de l’avortement en Espagne: le décret de la Generalitatde Catalogne, 25 décembre 1936. Y a-t-il eu des avortements légaux en Espagne pendant la Révolution ?Les entraves des médecins à la mise en place du […]

Y a-t-il eu des avortements légaux en Espagne pendant la Révolution ? Les entraves des médecins à la mise en place du Décret de 1936

(Extrait de la brochure sur l’Histoire de l’avortement pendant la Révolution Espagnole de 1936) José María Zavala (La Razón, 18-07-2015) La mise en place du décret du 25 décembre 1936 sur l’interruption de grossesse ne s’est pas faite sans résistance de la part des médecins. Ainsi, l’opposition des Dr José Roig et Gilabert est documentée. […]

Histoire de l’avortement en Espagne: le décret de la Generalitat de Catalogne, DECEMBRE 1936.

(Extrait de la brochure sur l’Histoire de l’avortement pendant la Révolution Espagnole de 1936) D’arpès un texte de Juan Gérvas, Médecin généraliste retraité, Equipe CESCA (Madrid, España) [1] De l’infanticide à l’avortement Pendant des centaines de millénaires, le contrôle des naissances a été imposé par la nature, avec la faim et les maladies infectieuses. Lorsqu’il […]

LES TRADITIONS OPPRIMENT LES FEMMES

Une société qui se base sur l’exploitation de l’humain a besoin d’un ordre sexuel rigoureux. Réaction, statu quo, évolution, révolution,… la condition des femmes dans une société est un élément fondamental de l’analyse du contexte politique ; et cette condition est inséparable du poids qui est donné dans la collectivité aux traditions et religions.

Cette évidence est souvent « oubliée » actuellement. En effet, même dans les milieux qui se pensent progressistes, même dans le milieu libertaire, qui pourtant s’affiche féministe et anti-patriarcal, les conservatismes les plus lourds ont gangrené le discours et la pensée (1). Certes, ils l’ont fait habilement. Ils ne s’expriment plus selon la vieille rhétorique, « Travail, famille, patrie ». Ils se camouflent derrière de nouveaux oripeaux et prennent les déguisements du « régionalisme », de la défense « des peuples originels » de celle de la notion de « coutumes » quand ce n’est pas le « respect » de « certaines traditions religieuses »…

Un détour par l’histoire nous aidera à en comprendre les enjeux. Celle de la Révolution russe est de ce point de vue particulièrement éclairante. Dans « La révolution inconnue », ouvrage du plus grand intérêt, Voline nous montre comment, lors de la révolution russe de 1917, plus de trois siècles d’oppression ont pu être brusquement balayés par la rupture avec l’idéologie du pouvoir et par la désacralisation du tsar.

LE VOILE, UN INSTRUMENT DE DOMINATION MASCULINE ET D’EXCLUSION DES FEMMES (Tahar HADDAD)

Si le port du voile est de rigueur dans les villes et certains villages, la femme reste pourtant libre de cette entrave dans les sociétés rurales ; ce qui porte à croire que c’était donc dicté par un sentiment égoïste caché sous un argument religieux, puisque ce rigorisme fait place parfois à une tolérance et même […]

Voile : ni obligation religieuse, ni interdiction étatique

NI DIEU NI MAÎTRE

(Article publié le mercredi 1er septembre 2004)

Une mère juive (rappelons ici que, pour en être une, il n’est pas nécessaire d’être juif ni même d’être une mère – c’est un archétype universel) offre à son fils deux cravates, l’une est rouge, l’autre est bleue. Pour lui faire plaisir, il en porte une le lendemain, mettons la rouge. En le voyant, dépitée, la mère fond en larmes : « J »étais sûre que l’autre ne te plairait pas ». Immanquablement, s’il avait porté la bleue, il aurait droit exactement à la même scène. Face à cette « double contrainte », il ne lui reste plus que deux choix : porter les deux cravates ensemble, c’est-à-dire devenir fou, ou bien n’en porter aucune, c’est-à-dire rompre avec sa mère. Le lien avec les femmes musulmanes ?