Catégorie : 1939-1945 : DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE ET LA RESISTANCE

Comme chaque été, la République Française – et notamment son représentant suprême, le Président – enchaîne les commémorations historiques pour nous rappeler à quel point nous avons de la chance de vivre dans un monde Libre, et que nous le devons avant tout à l’Etat et à ses institutions, à commencer par la Police et l’Armée qui accompagnent chacune de ces sorties officielles.

A chaque fois, ces commémorations officielles permettent au Pouvoir de tripatouiller un peu l’Histoire, pour se donner le bon rôle et essayer de nous intoxiquer toujours plus pour que nous acceptions notre situation.

Lire « Mythologie de la Libération »
http://blog.cnt-ait.info/post/2019/08/16/MYTHOLOGIE-DE-LA-LIBERATION

On avait déjà eu le droit à la lecture de la lettre de Guy MOCQUET par Sarkozy, celui qui avait nommé un Ministre de l’Identité nationale, terminologie que n’aura pas renié Pétain et l’ETat Français collaborateur vichyssois.

Mais cette année, avec le mouvement des gilets jaunes, cette intox prends une tournure particulière, avec des ficelles de plus en plus grosses.

Déjà au mois de Mai, alors qu’on ne comptait déjà plus nos blessés éborgnés et mutilés, ni nos milliers de raflés pendant les manifs, on avait eu le droit à la sortie de Castaner sur les flics « résistants », alors qu’il est historiquement établi qu’ils ont été massivement des collabos – passifs souvent mais collabos tout de même. La résistance fut surtout le fait de gens ordinaires qui justement désobéirent aux lois, à la police, et préférèrent la Justice sans s’inquiéter du « qu’en dira-t-on », comme le démontre bien l’exemple des enfants juifs de Moissac.

Lire « Les Enfants de Moissac : une leçon de désobéissance pour aujourd’hui ! »
http://blog.cnt-ait.info/post/2019/08/09/Les-Enfants-de-Moissac

Alors que la Mairie de Paris inaugurait en juin dernier une rue en hommage à Pierre SEEL, déporté homosexuel qui avait courageusement témoigné à la fin de sa vie pour briser le silence autour du projet exterminateur des nazis, personne parmi les officiels ne rappela que c’est grâce au fichage réalisé par la police républicaine avant la guerre que la Gestapo put aller arrêter Pierre SEEL et l’envoyer en camp de concentration.

Lire « Pierre SEEL, un homme debout »
http://blog.cnt-ait.info/post/2019/07/26/Pierre-Seel

Puis pour les commémorations du débarquement du 6 juin 1944, ce fut l’allusion glissée furtivement par Macron sur « les camps espagnols » – sans mentionner que ces espagnols là étaient des exilés, des « migrants » dirait on aujourd’hui, qui avait été parqués dans des camps de concentration dans des conditions indignes de la devise républicaine pourtant fièrement affichée sur tous les frontons officiels. Il est vrai que célébrer des « migrants » – et aussi les gestes de solidarité d’une partie de la population française qui – elle – leur ouvrit les bras pour échapper à leur funeste sort – au moment où la République refoule, expulse des migrants par milliers aurait fait tâche dans le tableau de l’Histoire officielle.

Lire « A PROPOS DES « CAMPS ESPAGNOLS », CAMPS DE CONCENTRATION FRANCAIS ET REPUBLICAINS »
http://blog.cnt-ait.info/post/2019/06/07/CAMPS-ESPAGNOLS

La bataille pour la « Mémoire » est surtout une bataille idéologique. Le Pouvoir chercher à instrumentaliser l’Histoire à son profit, en espérant que nous goberons ses bobards et nous résignerons à accepter notre sort d’exploités.

Alors pour essayer – modestement et avec nos petits moyens – de renverser la vapeur, nous publions sur notre blog une série de textes pour donner à lire et à voir une autre face de la Résistance que la version officielle. Les Anarchistes et anarchosyndicalistes – même si il n’y en a pas un sur cent – n’ont pas été les derniers à participer à la lutte contre le fascisme et le nazisme. Ils étaient français, juifs apatrides, algériens, allemands, sénégalais, portugais, russes, italiens, bulgares, espagnols … ils étaient surtout internationalistes, sans souci des « identités » et autres fadaises « postmodernes » actuelles qui nous divisent.

Lire « Armand MAURASSE : coiffeur, danseur, haïtien, militant néomalthuisien, résistant antifasciste …anarchiste internationaliste »
http://blog.cnt-ait.info/post/2019/08/16/Armand-MAURASSE

« Ce n’est pas la patrie française qui est en danger, ni la liberté de la France qui est en jeu, c’est la Liberté, la culture et la paix mondiale. »

Francisco Ponzan Vidal, dit « François Vidal », militant de la CNT-AIT espagnole, résistant exécuté à Toulouse par les nazis le 17 août 1944, veille de la Libération de la ville

Dossier « Les Anarchistes dans la Résistance au Nazisme » :
http://blog.cnt-ait.info/category/RESISTANCE

=============
http://liste.cnt-ait.info

http://cntaittoulouse.lautre.free.fr

Anarquistas, no republicanos … Anarquistas españoles exiliados en la Resistencia en Francia

Folletos de la  seria “ANARQUISTAS, NO REPUBLICANOS … ANARQUISTAS ESPAÑOLES EXILIADOS EN LA RESISTENCIA EN FRANCIA” Volumen 1 : De los campamentos republicanos francés del desdén a los maquis de la Libertad Volumen 2 : El espíritu de resistencia guió sus vidas, algunos retratos de anarcosindicalistas españoles en la Résistencia Volumen 3 : Cuando emigrantes […]

AUSCHWITZ : NE PAS OUBLIER ! Contre l’antisémitisme, ni oubli ni circonstances atténuantes

Introduction de la brochure « AUSCHWITZ :NE PAS OUBLIER ! » à télécharger ici : http://cnt-ait.info/wp-content/uploads/2024/05/BRO-Auschwitz-2024-05-03.pdf Pour recevoir la version papier écrire à CNT-AIT, 7 rue St Rémésy 31000 TOULOUSE. Contre l’antisémitisme, ni oubli ni circonstances atténuantes Alors que l’antisémitisme répand de nouveau ses vapeurs méphitiques, y compris chez certains qui s’autoproclament « antifascistes », Il nous a semblé […]

Luciano ALLENDE, ou l’entraide comme force vitale

Désignés comme des adversaires politiques dangereux par le Reich hitlérien et internés à ce titre, les anarchistes et républicains espagnols ne furent cependant pas considérés comme des détenus politiques (Schutzhäftlinge) mais constituèrent une catégorie spécifique à l’intérieur des camps de concentration nazis, identifiés seulement par la référence à leur origine nationale sous la catégorie Rotspanier […]

La ménorah libertaire. Les rédacteurs anarchistes juifs dans la guerre civile espagnole

Le texte ci-dessous, que l’on doit à Carlos Coca Durán, professeur dans divers centres d’éducation publique, licencié en théorie de la littérature et littérature comparée, a été publié sur le site de langue espagnole « Ser histórico » et a été traduit par Floréal Melgar qui l’a publié sur son site le 13 juin 2023[1]. L’étude des […]

Le combat commun des anarchistes espagnols et des juifs contre le nazisme

FREIE ARBEITER STIMME, le doyen des journaux anarchistes du monde Espoir CNT-AIT, 28 février 1971, numéro 474 FREIE ARBEITER STIMME a 80 ans. C’est le doyen des journaux anarchistes du monde. Des centaines de journaux sont nés et ont disparu pendant la longue période d’existence de ce vieux journal. Quelques-uns, comme « La Protesta », […]

Des lumières dans la nuit : portraits de quelques anarchistes déportés à Auschwitz

Le mouvement anarchiste juif apparaît sur la scène politique à la fin du XIXe siècle, organisé par les travailleurs d’origine russe et polonaise qui émigreront, à partir de l’Empire tsariste, vers la France et l’Angleterre et par la suite vers l’Amérique du Nord et l’Argentine. La vague d’émigration, largement provoquée par les pogroms et par […]

AUSCHWITZ

Auschwitz est le complexe concentrationnaire nazi le plus grand de son genre, et joue un rôle essentiel dans le projet nazi de « solution finale ». Il reste dans l’histoire comme le plus tristement célèbre des camps de la Shoah. Points de repère 1- Situé dans la Pologne occupée par les Nazis, Auschwitz se divise […]

ANGEL ET MARIA “DYNAMITE” MONBIOLA : L’AMOUR ET L’ANARCHIE, POUR LA VIE

D’après des textes du CRAS, du site http://militants-anarchistes.info et des souvenirs personnels de militants de la CNT-AIT Avec le silence, nous sommes complices de l’oubli, avec la mémoire nous allumons la flamme pour un monde meilleur. Pour ce nouveau monde, pour un autre monde possible, beaucoup ont donné leur vie en se battant pour la […]

14 décembre 1941 :« Cent juifs, communistes et anarchistes seront fusillés … »

Texte tiré de la brochure (à venir) : « Auschwitz, ne pas oublier. Des anarchistes dans l’enfer concentrationnaire«  Le 14 décembre 1941 est une date fatidique et fondatrice dans le calendrier de la répression nazie pendant l’occupation : 95 otages furent fusillés ; 69 au Mont Valérien, 13 à Caen, et 9 à la Blisière, près de Châteaubriant. […]

MYTHOLOGIE DE LA LIBERATION

(Article publié initialement à l’été 2004 dans le journal de la CNT-AIT de Toulouse) (Extrait de la brochure des anarchistes espagnols en Résistance, tome 1) Alors que la République française s’apprête à ensevelir les Manouchian dans son Panthéon des Grands hommes au nom de la Patrie reconnaissante, cette même Patrie qui n’avait pas trouvé digne […]

Page suivante »