ELECTRICES, ELECTEURS !

Publicité

Françaises, Français,
Européennes, Européens,
Citoyennes, Citoyens,
Madame, Monsieur,
et surtout …

ELECTRICES, ELECTEURS !

Vous serez très prochainement appelés à voter pour élire votre président et vos députés

Ne vous faites pas de souci : c’est facile. Allez dans un bureau de vote. Déposez un bulletin dans une urne. C’est tout ! Ensuite, rentrez chez vous. Dormez tranquillement. Ne posez pas de question. Surtout ne vous occupez plus de rien. On vous réveillera pour la prochaine fois.en attendant vous pouvez retourner travailler.

FAITES NOUS CONFIANCE !

Nous sommes honnêtes, la preuve :

Publicité

Françaises, Français,
Européennes, Européens,
Citoyennes, Citoyens,
Madame, Monsieur,
et surtout …

ELECTRICES, ELECTEURS !

Vous serez très prochainement appelés à voter pour élire votre président et vos députés

Ne vous faites pas de souci : c’est facile. Allez dans un bureau de vote. Déposez un bulletin dans une urne. C’est tout ! Ensuite, rentrez chez vous. Dormez tranquillement. Ne posez pas de question. Surtout ne vous occupez plus de rien. On vous réveillera la prochaine fois.

FAITES NOUS CONFIANCE !

Nous sommes honnêtes, la preuve :

— quelques uns d’entre nous ne sont pas encore allés en prison,
— quand l’un d’entre nous y va, il n’y reste Jamais très longtemps,
— s’il risque gros, on se vote une petite loi d’amnistie ou les copains payent une caution.

Nous nous sommes occupés des jeunes…

Dans tous les quartiers, en cinq ans, tous ensemble (droite, gauche, centre, extrême gauche), nous leur avons :
— créé des emplois : des centaines de postes de flic, îlotiers,etc …
— construit ou rénové des espaces sociaux et culturels : des commissariats flambants neufs.

Nous ne nous arrêterons pas en si bon chemin : s’il le faut, nous agrandirons le centre de rétention.

… maintenant, nous commençons à nous occuper des vieux

Leur durée de vie s’allonge inutilement. Des ouvriers, de simples salariés arrivent désormais facilement à 80, voire 90 ans. C’est un scandale. Nous ne les laisserons pas souffrir inutilement :

— pour leur éviter indigestions et soucis financiers, nous rognons les retraites,
— pour qu’ils ne se trompent plus de gélules, nous rationnons les dépenses de santé,
— pour qu’ils ne restent pas à fainéanter au lit, nous allons supprimer les soins infirmiers à domicile. Enfin, pour régler définitivement le problème, nous préparons la privatisation des retraites et de la sécurité sociale.

Nous avons fait nos preuves dans la santé publique…

Avec le sang contaminé, plus de la moitié des hémophiles français sont morts : nous avons solutionné d’un coup la moitié du problème de l’hémophilie.

Nous vous promettons d’être tout aussi efficaces avec la vache folle. Nous avons d’ailleurs déjà commencé.

… et dans le domaine économique et social

N’écoutez pas les râleurs qui prétendent qu’il existe du chômage ; que la flexibilité et la précarité s’étendent. Nous sommes sociaux et efficaces :

— Nous avons inventé les 0 heures payées 20, 30, 50 000 Francs par mois et plus,
— Nous avons trouvé du travail à nos femmes, nos enfants, nos cousins, nos amis
— Nous ne vous avons pas fait travailler pour rien : jamais vos patrons n’ont été aussi riches.

Nous ne sommes pas racistes.

La preuve, nous fréquentons des étrangers :

— nous avons des comptes en banque clandestins en Suisse, à Monaco…
— nous accueillons toujours Duvalier,
— nous partons en vacances à l’île Maurice.

Alors, ne vous laissez pas détourner de votre devoir citoyen par
les calomnies d’une poignée d’anarcho-syndicalistes.
Faites ce qu’on vous dit.
Votez,
c’est tout ce qu’on vous demande.
VOTEZ, MEME POUR N’IMPORTE QUI.
DE TOUTES FAÇONS, ON S’ARRANGERA TOUJOURS ENTRE NOUS.
COMME D’HABITUDE.
Comité des Citoyens Pour la Protection des Politicards.

LA RACAILLE C’EST LES POLITICIENS ET LES PATRONS

La racaille, c’est les politiciens

qui mentent comme ils respirent,

qui ne s’intéressent à nous que pour nos bulletins de vote,

qui, de droite comme de gauche, défendent le même système inégalitaire,

qui parquent les mêmes populations dans les mêmes ghettos.

La racaille, c’est les patrons

qui s’enrichissent sur le dos des travailleurs, surtout les moins qualifiés, en leur faisant l’aumône de salaires de misère et d’emplois-kleenex,

qui nous sélectionnent à l’embauche selon nos origines

et qui, à cause de ces origines, nous limitent dans l’échelle salariale.

C’est eux, la racaille, qui volent notre pouvoir de décision, le produit de notre travail, notre temps, notre vie, qui entretiennent un climat de compétition, de méfiance, d’insécurité entre nous.

Ce n’est pas en allant voter que nous ferons disparaître les inégalités de ce système capitaliste. C’est en luttant que nous améliorerons nos conditions de vie et de travail comme nous l’avons fait dans le passé. C’est en nous organisant à la base sans intermédiaire dans nos quartiers, nos lieux de travail et d’études que nous construirons une société plus juste.

Organisons-nous !

CNT-AIT

(Texte paru initialement en février 2006)

L’ÉLECTOXICOMANIE

Encore méconnue des médias, l’électoxicomanie s’apparente à une drogue, comme le tabac, l’alcool et autres dérivatifs psycho-sociaux ! La maladie provoque une dépendance plus ou moins forte. Le malade éprouve une curieuse envie : le besoin irrésistible de déposer un bulletin de « démission citoyenne » dans une boite. Mais, il a honte d’un tel comportement. Aussi le fait-il à l’abri des regards, dans un sas appelé isoloir ! Ce geste semble procurer au malade une extraordinaire jouissance, il se sent fort, invincible, et, pour tout dire, heureux ! c’est la phase dite de « citoyennite aiguë ». Après, vient la phase descendante, véritable situation de crise, de déprime ! La dure réalité retrouvée, au lendemain d’élections, avec son cortège de mensonges, de trahisons, met le patient en état de manque.

Perdu, il ne voit d’autres alternatives que de changer de produit. Il va opter pour les suppositoires « Lepen-ite » fabriqués par le laboratoire RN, ou les pilules « Macronine » du laboratoire LREM, selon les cas il peut également trouver sur le marché les pastilles bio, garanties sans OGM, communément appelées « Jadotiose », ainsi que des génériques divers, tels que ‘Melanchonite », « Bayrousine », « Troskydonne », tous plus toxiques les uns que les autres !

L’État, qui se dit pourtant soucieux de la santé des citoyens, ne fait rien, et, au contraire, entretient la maladie, en renouvelant des scrutins plus ou moins dosés en « sondaginelles » et « médiatox ». Des chercheurs en électoxicologie avancent même l’hypothèse selon laquelle cette maladie servirait l’État : les malades maintenus dans un état de léthargie, n’ont plus aucun esprit critique, ni velléité de réflexion et d’action autonomes. Certains font une rechute et souffrent d’hallucinations appelées « liste-citoyennose » : ils sautillent sur place en glapissant « munipalisme libertaiiiiire ».

Les soins permettant de guérir l’électoxicomanie existent et ne sont pas onéreux. Il suffit de faire une cure d’abstentionnisme qui consiste à : rester au chaud chez soi, seul ou avec d’autres convalescents, les jours d’élections, afin de ne pas attraper le virus électoxicologique, puis il faut poursuivre le traitement en participant le plus souvent à des groupes d’anciens malades (rond points, meetings, comités de luttes, assemblées générales, etc.), lutter matin, midi et soir contre le retour de la maladie par l’action revendicative, directe, dans son entreprise, son quartier, son village. Porter un gilet jaune ou un Kway noir peut aider à la rémission.

Cette méthode thérapeutique a pour effet rapide de se débarrasser des réflexes de dépendance vis a vis de l’électoxicomanie, fortement anxiogène. Par l’abstention électorale, le patient revit, prend du recul, retrouve son indépendance, son autonomie !

En conclusion, VOTER NUIT GRAVEMENT À NOTRE SANTE ET PEUT MENER AU CERCUEIL DES ILLUSIONS ! ! !

Docteur Pierre Noire

N.B : le docteur Pierre reçoit gratuitement et sans rendez vous et peut fournir, si nécessaire des « arrêts de voter » renouvelables, à fournir à votre antenne locale « d’insécurité sociale ».

(d’après un texte initial paru en 2010)

ELECTRICES, ELECTEURS !

Vous serez très prochainement appelés à voter pour votre équipe municipale. Ne vous faites pas de souci : c’est facile. Allez dans un bureau de vote. Déposez un bulletin dans une urne. Ensuite, rentrez chez vous. Dormez tranquillement. Ne vous posez pas de question. Surtout ne vous occupez plus de rien. On vous réveillera la prochaine fois. Vous pouvez retourner travailler.

FAITES NOUS CONFIANCE !

Lire notre programme ci-après … Nous vous aimons, nous voulons un monde de solidarité, sans discriminations : Nous tenons, malgré tout, à ce que nos prisons soient bien remplies. Nous voulons tous plus de sécurité. Nous ne voulons pas perdre nos privilèges.

Dans notre bonne ville, comme partout ailleurs, nous avons :

-  créé des emplois : des nouveaux postes de policiers, ah ! qu’ils sont beaux nos flics à vélos !
-  construit ou rénové des espaces sociaux et culturels  : ah ! le beau commissariat flambant neuf  ! Et le nouveau Pôle Emploi !
-  muré des maisons.

En effet, quelques individus mal intentionnés n’ont rien trouvé de mieux à faire que d’habiter sous un toit qui ne le leur appartient pas. Nous nous sommes empressés de les en expulser vite fait bien fait. Ces maisons sont maintenant bien vides puisque murées et sans porte. Au moins, les propriétaires savent que LEURS maisons vides et abandonnées ne servent à personne d’autre qu’à leurs fantômes. La propriété privée est sacrée. Et si ces squatteuses et squatteurs ne savent plus où habiter, pas d’inquiétude : s’il le faut, nous agrandirons la prison.

De plus, nous savons que vous aimez les nouvelles technologies et la télé, nous voulons vivre avec notre temps, nous prévoyons d’installer un peu partout de jolies caméras de vidéosurveillance, le plaisir de se savoir filmé-e, un peu comme si on était une star de téléréalité…

Vous le savez, tous ensemble (extrême-droite, droite, centre, écolos, gauche, extrême gauche), nous vous proposons plus de policiers, car nous savons que la solution à tous nos problèmes passe par la répression.

Vos problèmes ? Quels problèmes ? Il n’y a pas de problèmes.

Dans le domaine économique et social, nous avons fait nos preuves : N’écoutez pas les râleurs qui prétendent que le travail aliène, qu’il existe du chômage ; que la flexibilité et la précarité s’étendent. L’exploitation comme l’esclavage font partie du passé.

Nous sommes sociaux et efficaces :

-  Nous avons inventé les 0 heures payées 20, 30, 50 000 Euros par mois et plus (*).
-  Nous avons trouvé du travail, bien payé et pas trop chiant, à nos femmes, nos enfants, nos cousins, nos amis.

Nous ne vous avons pas fait travailler pour rien : jamais vos patrons n’ont été aussi riches.

Nous ne sommes pas sexistes car des femmes sont présentes sur nos listes.

Nous sommes pour la parité, nous avons besoin de secrétaires.

Nous ne sommes pas racistes. La preuve, nous fréquentons des étrangers :

-  Nous avons des comptes en banque clandestins en Suisse, à Monaco, au Liechtenstein, …
-  De nombreuses personnes d’origine africaine habitent dans des cités préparées spécialement pour eux dans certains coins de la périphérie dijonnaise.
-  Nous partons en vacances à l’île Maurice ou dans nos villas Pamplemousse,
-  Nous avons de bons amis, bien placés, dans certaines dictatures militaires en Afrique…

Alors, ne vous laissez pas détourner de votre devoir citoyen par les calomnies d’une poignée d’anarchistes. Faites ce qu’on vous dit. Votez, c’est tout ce qu’on vous demande.

VOTEZ, MEME POUR N’IMPORTE QUI.

DE TOUTE FAÇON, ON S’ARRANGERA TOUJOURS ENTRE NOUS.

COMME D’HABITUDE.

Et au pire, si vous ne votez pas, restez silencieux.

Bureau de Politiciens et de Citoyens pour la Protection de la Paix Sociale

(*) ATTENTION : Les « emplois fictifs » sont réservés à certaines catégories de personnes. Renseignez-vous auprès de vos élus.