Catégorie : INDONESIE

Gerakan dan Ide Anarkisme di Indonesia

Suhairi Ahmad – detikNews Foto: IG daunmalam.katalog Jakarta – Judul Buku: Perang yang Tidak Akan Kita Menangkan: Anarkisme dan Sindikalisme dalam Pergerakan Kolonial hingga Revolusi Indonesia 1908-1948; Penulis: Bima Satria Putra; Penerbit: Pustaka Catut, 2018; Tebal: xxiii+ 225 hlm Anarkisme seringkali disebut sebagai biang kerok kekerasan dan ini sudah mencapai puncaknya di Indonesia. Media massa […]

COUPE DU MONDE, FRIC IMMONDE

Il n’y a pas que les gilets jaunes ou les grèves dans la vie … Il y a le foot aussi !

En ce moment c’est la coupe du monde féminine … Une opportunité toute trouvée pour les Etats d’exciter la fibre nationaliste, et pour la FIFA de se parer de vertus féministes à bas coût mais avec un maximum de profit. Enfin, pas trop féministe non plus, les supportrices argentines n’ayant pas pu porter leur foulard vert pour soutenir le droit à l’avortement dans ce pays. Trop dangereux pour l’image des sponsors ?

INDONESIE : APPEL A LA SOLIDARITE AVEC NOS COMPAGNONS

Une vague de répression d’une violence inouie s’est abattue sur nos compagnons anarchosyndicalistes et anarchistes en Indonésie.

Rien qu’à Bandung, la police a arrêté 619 personnes, qui ont été regroupées, déshabillées, parqués et emmenées entassés en pick-up, tondus et marqués à la peinture rouge. (cf. pour plus d’info et photos sur ce site : http://blog.cnt-ait.info/post/2019/05/02/INDONESIE-repression-premier-mai-2019)

INDONESIE : Après les émeutes du 1er Mai a Bandung, Surabaya et Makassar et une répression féroce, les anarchosyndicalistes et l’AIT dans le viseur de la police locale.

Les manifestations du 1er mai en Indonésie ont donné lieu à différentes actions de groupes anarchistes, et anarchosyndicalistes. A Bandung, Surabaya et Makassar, plusieurs cortège dont certains de black blocks, se sont affrontés avec la police.

A Bandung, la manifestation regroupait essentiellement des jeunes lycéens, étudiants ou travailleurs précaires. Certains étaient habillés de noir ou portaient des drapeaux rouges et noirs. (cf. le communiqué de la Bibliothèque Anarchiste Catut de Bandung en [Annexe 1|/post/2019/05/03/Communiqu%C3%A9-de-la-Biblioth%C3%A8que-Anarchiste-Catut-de-Bandung|fr]). A l’issu d’une course poursuite avec les forces anti-émeutes, 619 jeunes (dont 14 jeunes femmes) ont été arrêté par la police qui les a regroupés, parqués, déshabillés et tondus. Ils ont ensuite été entassés comme des bestiaux dans des pick-up et transféré au Commissariat central.

Communiqué de la Bibliothèque Anarchiste Catut de Bandung

Nous sommes les enfants des ouvriers et de travailleurs qui travaillent dans les usines, les bureaux, les entrepôts, les ateliers, les restaurants et partout où nos parents s’inclinent devant l’employeur.

Nous sommes les enfants des ouvriers et de travailleurs qui travaillent dans les usines, les bureaux, les entrepôts, les ateliers, les restaurants et partout où nos parents s’inclinent devant l’employeur.
Nous avons décroché de l’école parce que nous devons aider nos parents

La presse indonésienne cible les anarchosyndicalistes et l’AIT suite aux émeutes du 1er Mai à Bandung

Annexe 2 : Extraits de la presse anglophone d’indonésie  »The Indonesian National Police (Polri) Chief General Tito Karnavian regretted the fact that the International Workers’ Day, or May Day, that was held in a generally peaceful manner were ruined by the vandalistic actions of Anarcho-syndicalism groups. The anarchist group, mostly known for their all-black uniform […]