Y a-t-il eu des avortements légaux en Espagne pendant la Révolution ? Les entraves des médecins à la mise en place du Décret de 1936

(Extrait de la brochure sur l’Histoire de l’avortement pendant la Révolution Espagnole de 1936)

José María Zavala (La Razón, 18-07-2015)

La mise en place du décret du 25 décembre 1936 sur l’interruption de grossesse ne s’est pas faite sans résistance de la part des médecins.

Ainsi, l’opposition des Dr José Roig et Gilabert est documentée. Le Dr Félix Martí Ibáñez, directeur général de la santé du gouvernement catalan, lors d’une visite d’inspection à la maternité de Lérida, a entendu de la bouche même du Dr Roig que s’il n’avait pas pratiqué d’avortement jusque-là, c’est parce qu’il n’avait reçu aucune autorisation officielle pour le faire !

Face à une telle mauvaise foi, Martí organisa l’annonce du nouveau service médical dans toute la presse. [cf. le reportage de Mundo Gráfico ci-après]  Quelques jours plus tard, les premières femmes qui étaient prêtes à subir l’intervention se pressaient dans les centres autorisés. Mais le Dr Roig fit de son mieux pour les décourager. Il ordonna au pharmacien de l’hôpital de ne pas se réapprovisionner en laminaires [algues séchées stérilisées utilisées dans le processus médical]. Le directeur du laboratoire accepta même de falsifier les résultats des tests cliniques pour faire croire aux femmes que l’opération leur était refusée en raison de mauvaises conditions de santé. Et pour finir de les dissuader, le Dr Roig proclama que pour subir un avortement, une hospitalisation minimale de six jours était nécessaire.

Certaines femmes réagirent en achetant leurs propres laminaires avant de se rendre à l’hôpital. L’une d’elles, l’épouse d’un garde d’assaut, a même intimidé le Dr Roig avec un pistolet lorsqu’il a refusé d’intervenir. Mais ce n’est que lorsque la police a menacé de l’arrêter qu’il a accepté de pratiquer l’avorte ment.

Néanmoins, le nombre total d’avortements légaux enregistrés pendant la guerre en Espagne pourrait être estimé entre 1 200 et 2 000.

Un chiffre certainement élevé étant donné que le 30 juillet 1937, le gouvernement a retiré son décret sous la pression des médecins, qui ont ainsi remporté une grande victoire dans leur guerre particulière contre l’avortement, dans une autre guerre encore plus sanglante.

Annonce d’une conférence pour promouvoir « l’avortement et la conception consciente » du Dr Rodriguez à l’Athénée Libertaire d’Igualda, janvier 1937

=====================

La Révolution espagnole de 1936 et la légalisation de l’avortement

Suivi de

Les anarchosyndicalistes et la vasécotomie dans les années 1930

Histoire de l’avortement en Espagne: le décret de la Generalitat de Catalogne, DECEMBRE 1936.

Y a-t-il eu des avortements légaux en Espagne pendant la Révolution ? Les entraves des médecins à la mise en place du Décret de 1936

Décret de la réforme de l’avortement approuvé en 1936 par la Generalitat de Catalogne.

Autre brochure :

LA SANTE PAR LA REVOLUTION, LA REVOLUTION PAR LA SANTE, LES ANARCHOSYNDICALISTES ET LA SANTE PENDANT LA REVOLUTION ESPAGNOLE (1936-1938), Tome 2 : La mise en place d’une santé publique anarchiste « 

2 réflexions sur « Y a-t-il eu des avortements légaux en Espagne pendant la Révolution ? Les entraves des médecins à la mise en place du Décret de 1936 »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *