PENDANT LES ELECTIONS, LES FERMETURES DE LIT D’HOPITAUX CONTINUENT !

Le scandale des EHPAD privés type ORPEA a choqué tout le monde. Mais pendant le scandale, les fermetures continuent ! Une unité de soins, entière, de 40 lits, est fermée en catimini à La collégiale, hôpital gériatrique de long séjour dépendant de l’APH-HP … Résultat : le personnel est expulsé avec les malades … alors que les familles n’ont même pas été informées !!! Ceci se passe à Paris 5eme, pendant que les bobos sont en congés de pâques en se mettant la tête dans le sable ou la neige et que nous les prolos dans nos bus très tôt le matin pour aller bosser …

Mais comme c’est dans l’hôpital public personne n’en parle … Tout ceci se passe à l’insu de la population parisienne et d’ailleurs. Il ne fallait pas gâcher les vacances de Pâques des bobos du très chic quartier Mouffetard, à côté du Panthéon … (si les locaux sont revendus le prix au mètre carré annonce de juteuses plus-values …). Et puis les médias ne voulaient pas déranger la campagne du président pour sa réélection, lequel n’a cessé de vanter sa réussite en matière de santé … Quant aux syndicats, ils étaient trop occupés à donner des consignes de vote manifestement …Alors on oublie, on efface tout …

Cette fermeture n’est pas motivée pour des raisons d’insalubrité ou de mise aux normes : des locaux refaits à neuf, grâce aux fameuses pièces jaunes, un self et des consultations en état de marche… et maintenant la fermeture complète de notre hôpital … ce sont nos emplois que le gouvernement supprime au bout du bout…

La direction de l’APHP a pris la responsabilité de fermer notre hôpital et ce dès fin mai 2020, une structure de plus de 180 lits avec une unité cognitive de 12 lits. Cet hôpital était le joyau de l’AP-HP pour traiter la personne âgée.

Il est vrai que lors du débat des présidentielles Macron avait bien annoncé pour les Personnes âgées qu’elles seront prises en charge chez elles, nous sommes plusieurs collègues à l’avoir entendu et vu son discours meurtrier….. C’est ni plus ni moins que la continuation d’une politique au service du riche et des banques…

La fermeture de ce service n’est en fait que la dernière étape d’un processus entamé il y plus de 10 ans déjà. Notre hôpital a été démonté service par service, comme on démonte une pyramide pierre par pierre, en la vidant de l’intérieur jusqu’à ce qu’elle s’écroule : ils ont commencé par supprimer l’école d’infirmière (on dit que gouverner c’est prévoir … ca en dit long sur la compétence de nos gouvernants …) ; puis au fil des années ca été la Direction locale, puis les services RH, et administratifs, puis les consultations, la bibliothèque interne , le self du personnel,  le service d’ hospitalisations, la crèche du personnel, …  et aujourd’hui pour finir la totalité des lits. Aujourd’hui, ils s’apprêtent à retirer la dernière pierre, en transférant 70 patients sur 80 de la Collégiale.

L’actuelle politique Macroneuse continue la politique de la droite, de la gauche, et de la droite et de la gauche en même temps … Souvenons que c’est DELANOE, alors Maire de Paris et président du Conseil d’Administration de l’AP-HP et LEGUEN, maire-adjoint de Paris chargé de la Santé puis devenu ministre, tout 2 au Parti Socialiste, qui avaient pris la décision ferme de supprimer l’Hôtel- Dieu.. En ce temps-là, la Collégiale était annexée à l’Hôtel Dieu aujourd’hui regroupé dans un supra Groupe Hospitalier  avec BROCA qui prendra la même tournure si les syndicats du moins leurs directions continuent à ne rien faire, c’est à dire de semer la division entre travailleurs au lieu de faire l’unité la plus large.

On nous abreuve d’infos sur l’Ukraine où l’armée russe bombarde et détruit les hôpitaux. Mais en ce qui concerne les hôpitaux, la France mène une politique de destruction qui a ses propres causes mais les mêmes effets qu’en Ukraine. Une politique qui ne prend peut-être pas la forme de missiles ou de bombes. Mais l’effet reste le même, soit une politique de régression, d’autoritarisme et fascisante contre la classe ouvrière et ses droits, que tous ces politiques voudraient voir disparaître …..

Ce n’est pas une  question de personnalité politique : De Mélenchon à Macron jusqu’à Le Pen, ce sont tous les mêmes. MACRON dans sa pensée d’économiste et de prévaricateur. LE PEN dans son Mouvement populaire-fasciste et MELENCHON dans son mouvement gazeux du front populaire faussement de gauche il faut le dire … C’est connu : les promesses n’engagent que ceux qui y croient … C’est le système capitaliste en entier qui est atteint de sénilité.

Le gouvernement, tel un Boa constrictor ferme et tue à petit feu les hôpitaux en France et dans le même temps envoie des moyens militaires par milliards pour la guerre en Afrique ou ailleurs…. Ou donne des milliards – votés à l’unanimité par le parlement, Mélenchon et Le Pen compris – aux patrons et capitalistes – !!!

Ce matin du 25 avril, tous les collègues y compris moi-même nous nous avons fait le constat que nous n’avons pas voté hier, car personne n’est dupe finalement …. ! J’en suis fier !

Vive la classe ouvrière !

Pour le communisme libertaire, pour la lutte des classes !

Pour l’édification d’organisations  ouvrières libres et indépendantes….

Un militant

Pour recevoir le bulletin du secteur santé de la CNT-AIT : sante-social@cnt-ait.info

=============

http://cnt-ait.info/2022/04/27/liquidation-collegiale/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *