COLOMBIE : La police militaire organise des chasses à l’homme contre les manifestants !

En Colombie, la police organise des chasses à l’homme contre les manifestants qui protestent depuis plusieurs jours contre le projet de réforme fiscale qui va pénaliser les classes laborieuses.

Le président Ivan DUQUE a engagé une nouvelle réforme fiscale, unanimement rejetée par la population colombienne, les universitaires, les associations ou syndicats. Même le parti au pouvoir et ses alliés ont émis des critiques contre le projet de réforme !!!

« C’est incroyable, nous sommes en pleine crise COVID » et le gouvernement décide « de conduire une réforme fiscale (qui) appauvrit davantage le peuple« , a déploré auprès de l’AFP Julian Naranjo, un responsable environnemental, pendant la manifestation à Bogota.

Même si le président a été contraint de retirer le projet sous la pression de la rue, la colère sociale continue de s’exprimer, et la police continue son massacre. Depuis une semaine, on dénombre au moins 30 morts, plus de 1000 blessés, au moins 20 viols commis par les forces de l’ordre, plus de 800 arrestations.

« Il ne s’agit pas seulement du retrait de la réforme, (c’est) la cerise sur le gâteau. Toute la gestion de la pandémie et tout ce qui s’est passé avec ce gouvernement nous a explosé à la figure (…) nous sommes contre toutes les politiques de ce gouvernement« , a témoigné Maria Teresa Flores, 27 ans, sur France24.com

La police organise de véritable chasse à l’homme contre les manifestants. D’après nos compagnons de l’ULET-AIT qui participent au mouvement de protestation, aux points de rassemblement , les policiers enlèvent l’éclairage public et quand il fait sombre, ils commencent à tirer sur les gens qui passent. De nombreuses personnes ont été victimes de violences policières lorsqu’elles sont rentrées chez elles.

L’armée et la police ont également tiré sur des personnes lors de la manifestation avec des armes à feu. Il y a des morts, des blessés et des femmes qui ont été violées.

En plus de cela, des manifestants sont emmenés sans connaître la destination dans des voitures supposées des forces militaires. (en Colombie c’est le Ministère de la Défense qui supervise la police). ces actions extra judiciaries réveillent de terribles souvenirs dans un pays traumatisé par des années de guerre sale.

Les compagnons de l’ULET-AIT demandent à ce que ces informations soient diffusées le plus largement possible, pour que le président DUQUE ne puisse pas agir en toute impunité au niveau international.

Pour envoyer des messages de protestation (sans injure ni menace SVP, qui pourraient être utilisés ensuite contre les protestataires) :

Consulat général de Colombie en France, 12, Rue de Berri, 75008, Paris ; cparis@cancilleria.gov.co ;01 53 93 91 91 Ambassade de Colombie en France, 22, rue de l’Elysée, 75008 PARIS ; 01 42 65 46 08; efrancia@cancilleria.gov.co

Juan David García Naranjo, assasiné le 2 mai par la police !

Groupe facebook ULET-AIT

Juan David García Naranjo, de la municipalité de San Luis et qui avait consacré sa vie au service social, a été assassiné ce dimanche après-midi, dans une zone urbaine de cette municipalité.

Le colonel Ever Giovani Gómez, commandant en charge de la police d’Antioquia, a confirmé le fait et ajouté qu’un procureur spécialisé avait été désigné pour trouver les responsables. « L’incident s’est produit dans le secteur d’El Mirador, où deux hommes sans un mot se sont approchés et l’ont achevé. Nous avons déjà trouvé les enquêtes pertinentes pour clarifier cet événement malheureux« , a déclaré Gómez.

L’affaire a provoqué une agitation dans la municipalité et selon le rapport des médias locaux et régionaux,

Naranjo, 32 ans, a été tué alors qu’il se préparait à faire un « sancocho » (soupe traditionnelle à base de mais) communautaire pour collecter des fonds. En outre, cet homme, qui menait des études de communication sociale, s’était également distingué pour avoir encouragé la mobilisation contre la réforme fiscale à San Luis et dans l’est d’Antioquia, il avait été membre du parti Colombia Humana.

2 commentaires sur COLOMBIE : La police militaire organise des chasses à l’homme contre les manifestants !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *