#CORONAVIRUS : PARTAGES D’EXPERIENCES POPULAIRES CONTRE LE CORONAVIRUS ET CONTRE LA POLITIQUE CRIMINELLE DES GOUVERNEMENTS

FICHE Numéro 4 (2020-03-22)

« Il n’est pas de sauveur suprême, producteurs sauvons nous nous-même » (L’Internationale)

SOMMAIRE :

– EN COREE, LA POPULATION S’ORGANISE SANS AVOIR BESOIN AU RECOURS DE L’ETAT NI DE LA POLICE POUR FAIRE RESPECTER LES MESURES DE SANTE PUBLIQUE :

– CONSEILS DE HONG KONG: REFLEXIONS SUR LE VIRUS DE WUHAN ET PARTAGE D’EXPERIENCE ANTI-EPIDEMIQUE AVEC DES AMIS D’AUTRES REGIONS

– BULGARIE : ENTRE-AIDE, AUTO ORGANISATION, AUDACE !

– PALESTINE : LES VILLAGEOIS DE BIL’IN ORGANISENT DES MESURES POUR PREVENIR L’INFECTION PAR LE CORONOVIRUS

– LES CHAUFFEURS DE TAXI DE BARCELONE S’ORGANISENT POUR TRANSPORTER GRATUITEMENT LES PROFESSIONNELS DE SANTE  VERS LES CENTRES HOSPITALIERS

– MONTRÉAL : GRÈVE DES LOYERS À PARTIR DU 1er AVRIL 2020

– LES CHAUFFEURS DE BUS DE DETROIT SE SONT MIS EN GREVE POUR GAGNER DES PROTECTIONS CONTRE LE CORONAVIRUS … ET ONT GAGNE

Télécharger la fiche PDF : CORONAVIRUS_FICHE_4

EN COREE, LA POPULATION S’ORGANISE SANS AVOIR BESOIN AU RECOURS DE L’ETAT NI DE LA POLICE POUR FAIRE RESPECTER LES MESURES DE SANTE PUBLIQUE

Message reçu d’un compagnon anarchosyndicaliste de Corée :
« Les habitants de Daegu (1) ont partagé des denrées alimentaires, offert des logements et des fournitures à l’équipe médicale, fait les courses pour les autres, aidé les voisins tout au long de la quarantaine.
Les pharmacies et les médecins de ville ont offert leur service volontairement et gratuitement pour l’effort de désinfection et de traitement, tandis que les hôtels et les hébergements ont proposé d’accueillir des médecins et du personnel médical en provenance du reste du pays.

Il n’y a pas d’émeutes, pas d’inflation artificielle, pas d’exode de masse, pas de stockages en masse, pas de bagarres dans les files aux magasins, pas de victimisation mais juste du silence et du mal à maintenir la vie dans les conditions.

Au milieu des souffrances, j’espère que la crise sera encore une occasion pour ma ville natale chérie de redécouvrir sa dignité, sa solidarité et sa civilité comme nous l’avons toujours eu, mais dont nous n’étions pas conscients jusqu’à présent. La vie est difficile, mais elle continue à être forte dans les montagnes parmi les habitants de Daegus, et je souhaite aux autres endroits affectés les mêmes efforts anti-infectieux vigoureux et auto-organisés de façon ordonnée. »

(1)    ville préfecture de 3 millions d’habitants, dans le Sud-Ouest de la Corée.

===================

CONSEILS DE HONG KONG: REFLEXIONS SUR LE VIRUS DE WUHAN ET PARTAGE D’EXPERIENCE ANTI-EPIDEMIQUE AVEC DES AMIS D’AUTRES REGIONS

L’épidémie mondiale vient de commencer, mais la réponse est lente partout. Des amis de Seattle ont suggéré que nous partagions l’expérience de la prévention civile des épidémies l’autre jour. Je viens d’écrire une petite partie de ce que je sais / participe, afin que les personnes intéressées par d’autres régions puissent se référer à ce qui peut réellement être fait et à certaines méthodes de base de prévention des épidémies.

Notre réseau international ne cherche pas seulement des solutions pour Hong Kong. Nous avons également la possibilité de partager en retour notre expérience avec des amis à l’étranger.

[Partie I: Aspects pratiques: que faire / essayer de faire]

– LES MASQUES SONT NÉCESSAIRES et, par conséquent, de nombreux activistes, militants et particuliers aident à se fournir des masques en quantité car le gouvernement de Hong Kong ne prend aucune mesure.

– ARRÊTEZ LES RASSEMBLEMENTS et essayez d’organiser les communications en ligne malgré un impact énorme sur notre lutte. Plusieurs groupes organisateurs [des révoltés de Hong Kong] ont décidé d’arrêter les mobilisations majeures pendant la pandémie, car nous ne voulons pas créer de risque d’infection de masse. De nombreux lieux de travail organisent le travail à domicile et tout le monde évite de manger à l’extérieur. C’est aussi mon conseil pour vous.

– AUGMENTEZ LA SENSIBILISATION de la communauté. Des messages erronés comme «c’est juste une autre grippe», «le taux de mortalité est bas», «les masques n’aident pas» sont extrêmement nuisibles pour le public et l’empêchent de prendre des mesures efficaces. Il sera crucial d’avertir le public des risques et de fournir des informations pratiques.

– INFORMEZ TOUT LE MONDE Les informations sont particulièrement importantes pour les minorités linguistiques car les informations qu’elles reçoivent ne sont souvent pas actualisées et détaillées. En janvier, certains d’entre nous ont préparé des informations en indonésien et en anglais pour permettre aux travailleurs migrants de connaître la situation.

– COLLECTEZ ET DISTRIBUEZ DU MATERIEL DE PROTECTION. Tout le monde n’est pas en mesure d’acheter des articles de protection. Il y a des efforts continus pour collecter des masques pour les personnes âgées et les sans-abri. Une tentative intéressante consiste à encourager tous les membres d’une communauté à donner quelques masques, puis à les redistribuer à d’autres. D’autres groupes appellent à réserver des lingettes alcoolisées pour les patients diabétiques qui doivent se nettoyer avant les injections quotidiennes, ainsi que pour les aveugles qui lisent au toucher.

– PROTEGEZ LES PERSONNEL DE PREMIERE LIGNE Veiller à ce que les travailleurs de première ligne soient bien protégés, car ils sont les plus vulnérables à l’infection et reçoivent souvent peu de protection de leurs employeurs. Il y a des tentatives pour obliger les employeurs à fournir suffisamment de masques aux agents de sécurité, aux commerçants et aux agents de nettoyage.

– INSCRIRE LE COVI19 SUR LA LISTE DES MALADIES PROFESSIONNELLES Faite pression pour inscrire le Covi19 comme maladie professionnelle afin d’assurer la responsabilité légale des employeurs d’assurer une protection suffisante contre la maladie. Une protection suffisante ne signifie pas seulement des équipements de protection comme des masques ou des gants. Il comprend également l’organisation correspondante du travail, par exemple le télétravail.

– PREPAREZ LA LUTTE. Préparez-vous à lutter contre le traitement injuste des travailleurs Les entreprises qui licencient. Les patrons forcent-elles les travailleurs à prendre des congés sans solde sous prétexte de perdre leur entreprise pendant la pandémie? Si les travailleurs doivent être mis en quarantaine, seront-ils payés? Ce sont des questions sur lesquelles nous travaillons depuis des mois et c’est le moment pour vous de vous préparer .

[Partie II: Connaissances / préparation mentale: pourquoi nous le faisons]

– NE FAITES PAS CONFIANCE AUX GOUVERNEMENTS car chacun d’entre eux, de la Chine au Japon en passant par les États-Unis, ne dit pas au public le véritable danger de cette maladie, afin d’éviter des impacts négatifs sur LEUR intérêt économique.

Il est important de noter que le succès de Taïwan et de Hong Kong dans la limitation des infections locales est le résultat d’une profonde méfiance du public contre le gouvernement chinois et ses marionnettes à l’OMS. Il y a 17 ans, quand il y a eu l’épidémie de SRAS en Chine, le gouvernement chinois a couvert le problème, avec la coopération totale du gouvernement de Hong Kong qui appelait le public à ne pas paniquer. En conséquence, 299 personnes sont mortes du SRAS. Tirant les leçons de cette expérience, des semaines avant que le gouvernement chinois ne bloque Wuhan, les habitants de Hong Kong et de Taïwan ont commencé à porter des masques, à utiliser du gel hydro alcoolique et à en stocker beaucoup. De nombreux lieux de travail ont décidé d’organiser du télétravail plusieurs semaines avant que le gouvernement de Hong Kong ne fasse de même pour les fonctionnaires. Nous ne paniquons pas. Nous le faisons en raison de l’expérience du SRAS et d’une compréhension claire que le gouvernement ne travaille PAS pour nous.

– NE SURESTIMEZ PAS VOTRE SANTÉ car nous en savons peu sur cette maladie et nous ne sommes pas en mesure de juger si nous allons être infectés. Il est donc toujours préférable d’être prudent.

– INFORMEZ-VOUS SUR LA MALADIE. Documentez-vous plus sur la maladie notamment sur les cas d’infection de masse. Par exemple le cas d’une famille qui s’est infectée dans un restaurant de hot pot [restaurant où tout le monde partage le même plat] à Hong Kong (1 personne en a infecté 10 autres) ; l’église Shincheonji à Daegu en Corée (1 personne en a infecté 300) et les cas de transmission par des canaux inattendus tels que Gouttelettes contenant du virus en aérosol qui a contaminé les travailleurs se déplaçant en bus dans le Hunan, en Chine (1 personne en infectant 13) ou encore la transmission à travers des objets utilisés par des fidèles dans une salle de culte bouddhiste à Hong Kong (1 personne en a infecté 18). Alors vous aurez une idée du danger réel de la maladie et comprendrez que les allégations sur les «masques ne peuvent pas aider et il suffit de se laver les mains» n’ont tout simplement pas de sens. La prochaine étape sera d’apprendre les détails des mesures de protection, notamment les spécifications des masques et la recette du désinfectant à l’alcool fait maison.

– PREPAREZ VOUS AU PIRE. La catastrophe de Wuhan a déjà répétée en Iran, en Italie et dans le bateau de croisière Diamond Princess. Des catastrophes similaires peuvent facilement se reproduire si nous ne prenons pas de mesures efficaces.

J’espère que cela vous aidera, restez en bonne santé.

Au., Hong Kong

Remarque

1.    le «nous» fait référence aux manifestants de Hong Kong en général. La mobilisation rapide des réseaux de manifestants pour travailler à la prévention de la maladie est probablement la contribution la plus inattendue de la lutte.

2.    Nommer le Covi19 comme Wuhan Coronavirus, SRAS ou d’autres noms similaires n’a rien à voir avec la discrimination ou la stigmatisation des gens de Wuhan. C’est un rappel des crimes du gouvernement chinois pour avoir dissimulé la maladie, conduisant à une catastrophe à Wuhan et dans d’autres villes et villages à proximité. Je ne l’appellerai jamais Covid-19 ou tout autre nom qui le blanchirait de cette histoire.

=======================

BULGARIE : ENTRE-AIDE, AUTO ORGANISATION, AUDACE !

Déclaration des compagnons Bulgares du Syndicat de la santé de l’ARC (Confédération Autonome des Travailleurs) [extrait]
Le salut de la population ne peut pas venir d’une administration de type « colonial » qui n’existe que pour piller le territoire et les personnes qui y vivent. L’Etat ne nous fournira aucun soin médical, aucun équipement de protection, aucune nourriture, aucun toit, aucun revenu. Il n’arrêtera même pas de nous voler au travers des impôts, des monopoles, du racket et de la spéculation.

Le salut n’est qu’en trois mots: entraide, auto-organisation, audace! Les soins médicaux ne sont pas assurés par des généraux ni des oligarques, mais par des travailleurs comme nous, risquant souvent leur vie à cause de leur serment d’Hippocrate. L’équipement de protection ne provient pas de conteneurs chinois, mais est fabriqué par des travailleurs comme nous, qui ne devraient pas actuellement travailler en raison de mesures « extraordinaires ». La nourriture ne vient pas des hypermarchés, mais de notre terre, occupée par des Mafias et des Gradés.

Tout ce dont nous avons besoin est le fruit de notre propre travail. Si le pouvoir ne peut pas nous le fournir, au lieu de vendre, notre travail, nous devons nous organiser sans lui et même malgré lui. Les hôpitaux n’ont pas besoin de policiers et les médecins n’ont pas besoin d’un ministre pour travailler.

Economie casino, appel à la loi martiale et couvre-feu : La police cachera-t-elle la dévastation que le modèle néolibéral a causée sur les soins de santé ? La loi martiale camouflera-t-elle le fait que même des décisions organisationnelles simples ne peuvent être prises ?

=================

PALESTINE : LES VILLAGEOIS DE BIL’IN ORGANISENT DES MESURES POUR PREVENIR L’INFECTION PAR LE CORONOVIRUS :

Sœurs et frères notre cher village de Bil’in (1) :

Suite à une réunion des représentants des institutions villageoises et de l’organisation du village et d’un groupe de villageois et de médecins qui s’est tenue ce soir au siège du conseil, dans le but d’explorer les moyens de lutter contre le virus et de le combattre et de protéger notre village et nos familles, il en a résulté une série de résolutions et de recommandations, notamment:

– Mise en place d’un comité d’urgence pour suivre la crise.
L’objectif est de prévenir et cela dépend de la responsabilité individuelle et collective. C’est très possible à mettre en place à la condition de la coopération et de la responsabilité e chacun. Les participants ont souligné que la sensibilisation des citoyens sera le premier moyen d’arrêter le virus ; il a été souligné qu’il n’a pas besoin de paniquer et de craindre le plus grave.

Annulez toutes les formes de rassemblements et d’activités dans le village immédiatement et sans hésitation.

– Conversion de la Salle Municipale en clinique d’urgence spéciale.
Une hotline téléphonique sera développée ultérieurement par les citoyens pour les orienter et répondre à leurs demandes.

La formation d’une équipe de volontaires d’au moins dix personnes de sœurs et frères qui trouvent en eux-mêmes la capacité et la préparation de servir leur village, se réunira demain  samedi à 18 h avec le Dr Side Balearic Merci de considérer un certain nombre de ses conseils, idées et mécanismes de travail. En parallèle une invitation à une autre réunion est lancée à tous les médecins et infirmières du village demain à midi.

Veillez à ne pas vous mélanger de quelque manière que ce soit et évitez de quitter le village, sauf pour la plus grande nécessité.

Annulez tous les arrangements au village pour les délégués étrangers [qui participent aux rassemblements pacifiques contre le mur du vendredi] pendant la période d’urgence et adoptez des méthodes de communication sûres même entre amis et membres de la famille, telles que rester à distances lors des livraisons,  ne pas se serrer la main, etc.

Faisons de cette étape une opportunité de succès et d’innovations à d’autres niveaux, en profitant de la période d’urgence déclarée dans la construction, l’agriculture, la lecture et autres.

Le Conseil fournira, en coopération avec les personnes fiables et dans la mesure du possible, des outils de stérilisation et d’hygiène autant que possible pour les espaces publics et les voitures publiques.

Unissons nos efforts pour franchir cette étape en toute sécurité.

(1) Bil’in est un village de Palestine où depuis 15 ans les villageois et les activistes israéliens d’Anarchistes contre le mur organisent ensemble chaque vendredi une manifestation pacifique de protestation contre le mur de séparation et contre les colonies. =====================

LES CHAUFFEURS DE TAXI DE BARCELONE S’ORGANISENT POUR TRANSPORTER GRATUITEMENT LES PROFESSIONNELS DE SANTE  VERS LES CENTRES HOSPITALIERS

Info transmise par des Taxi de la CNT de Barcelone

Les citoyens ont répondu à la pandémie de coronavirus avec solidarité. Le secteur des taxis de Barcelone, durement frappé par la crise sanitaire, et dans sa vocation de service public a décidé de donner un coup de main en transportant gratuitement  ceux qui sont en première ligne contre le virus, les professionnels de la santé.

L’initiative a été créée par la communauté pakistanaise des chauffeurs de taxi, mais le réseau de bénévoles s’est développé jour après jour. Après avoir créé un groupe WhatsApp avec cinquante professionnels, ils ont maintenant plus d’une centaine de nationalités différentes. Ils se rendent eux-mêmes dans les hôpitaux et les cliniques externes pour signaler ce service et laisser les téléphones de contact lors des réceptions hospitalières. « Le personnel de santé travaille de longues heures pour arrêter la pandémie de coronavirus et nous avons pensé que nous pourrions aider en facilitant le transport gratuit de la maison au travail et retour », explique Asim Gordal, un chauffeur de taxi d’origine Pakistanaise, qui habite en Catalogne depuis 17 ans.

Dans certains cas, le personnel de santé propose de payer même pour l’essence, mais il le rejette poliment: « Le secteur des taxis est solidaire, nous sommes un service public et nous voulons aider comme nous l’avons déjà fait après les attentats de la Rambla ». Le groupe est composé de chauffeurs de différents pays. « La solidarité ne comprend pas les frontières », explique Martin Kirakosyan, chauffeur de taxi arménien qui n’a pas hésité non plus à rejoindre cette cause. « C’est un honneur d’aider les professionnels de la santé, ils ont tout notre soutien et c’est le moins que nous puissions faire », explique Martin, qui vit à Barcelone depuis deux décennies.

Ce qui ne fait aucun doute, c’est que les remerciements rendent les journées supportables plus difficiles pour les chauffeurs de taxi. Ceux qui ont décidé d’aller travailler reconnaissent qu’il n’y a pas de peur, mais ils ont donc pris un minimum de mesures préventives. À l’intérieur du véhicule, les bouteilles d’alcool ou de gels antiseptiques demandés ne manquent pas. « Il est inclus dans le service, je le propose à mes clients », explique Martin, qui ne porte pas de masque car il ne les trouve pas, mais il porte des gants. « J’ai également un spray désinfectant pour les ceintures et les poignées de porte », dit-il. « Ce serait bien si l’administration incluait des mesures telles que la désinfection générale de toutes les voitures », affirme ce chauffeur de taxi.

=======================

MONTRÉAL : GRÈVE DES LOYERS À PARTIR DU 1er AVRIL 2020

Les pauvres, les sans-emploi, les précaires, les sans-papiers, les travailleurs en CDD ou autre, nous tous et toutes qui joignons les deux bouts un mois à la fois — nous ne serons pas en mesure de payer notre loyer ce 1er avril. Beaucoup d’entre nous avions déjà de la difficulté à payer le loyer avant que cette crise ne frappe, et accumulons probablement déjà du retard. Dans une perspective d’action directe et de solidarité sociale, TOUTES ET TOUS les locataires peuvent refuser de payer leur loyer ce 1er avril.

Même si vous avez les moyens de payer votre loyer, vous joindre à la grève est essentiel pour soutenir ceux et celles qui ne le peuvent pas. Nous devons être une masse critique de gens à participer afin de rendre la situation intenable et d’empêcher les autorités de nous réprimer.
Ensemble :

• Arrêtons de payer nos loyers ;

• Bloquons les expulsions et les rénovictions [expulsions pour rénovations] ;

• Rendons disponibles les logements vacants — incluant Airb’nb, appartements vides et hôtels — pour héberger les itinérant ou les gens sans logement sécuritaire.

L’urgence du moment en appelle à une action collective décisive. Protégeons-nous et prenons soin de nous et de nos communautés. Maintenant plus que jamais, nous devons refuser l’endettement et l’exploitation. Les locataires ne doivent pas être forcés de payer le prix d’une crise sanitaire collective.

• La Régie du logement a suspendu les audiences d’expulsions. Dans le futur immédiat, votre propriétaire ne peut pas vous faire comparaître à la Régie pour vous expulser si vous ne payez pas votre loyer. [En France aussi en raison du coronavirus, la trêve hivernale a été prolongée de deux mois. Concrètement, les expulsions locatives, qui ont atteint un record en 2018, seront donc interdites jusqu’à la fin du mois de mai. Sauf si la justice l’autorise. Dans ce cas, «il n’y aura aucune utilisation de la force publique» et «l’État engage sa responsabilité et doit indemniser le propriétaire», a assuré le ministre du Logement en pointant aussi qu’«à situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle».

• Si vous vivez tout de même du harcèlement ou de l’intimidation de la part de votre propriétaire, discutez avec vos voisins d’une réponse collective [IL EST CRIMINEL de chercher à expulser quelqu’un en période de pandémie, et le propriétaire pourrait être poursuivit pour mise en danger de la vie d’autrui].

En dernier recours, si les activités régulières de la Régie recommencent et que vous êtes convoqué à une audience d’expulsion, vous pouvez éviter l’expulsion en payant, sur le coup et en argent comptant, tous les loyers non-payés ainsi que les frais supplémentaires, tant que vous n’avez pas souvent payé votre loyer en retard. Mais si nous sommes assez nombreux à faire grève, nous pourrons nous supporter mutuellement et rendre impossible le déroulement normal des expulsions. De l’information juridique supplémentaire suivra. greve_loyers_mtl@riseup.net

🏴 POUR UN MONDE SANS LA PIRE DES ÉPIDÉMIES : PATRONS, PROPRIOS, FLICS

===================

LES CHAUFFEURS DE BUS DE DETROIT SE SONT MIS EN GREVE POUR GAGNER DES PROTECTIONS CONTRE LE CORONAVIRUS … ET ONT GAGNE

Face à des protections inadéquates en matière de santé et de sécurité contre les coronavirus dans les transports en commun, les chauffeurs de bus de Détroit ont cessé le travail mardi exigeant que la direction prenne des mesures. Ils ont gagné.
Les chauffeurs de bus de Détroit ont déclaré collectivement mardi matin qu’ils n’iraient pas travailler sans mesures de sécurité.  Le service de bus a été annulé dans toute la ville en raison de «la pénurie de chauffeurs», selon les responsables municipaux.

L’initiative a été prise par les chauffeurs en Assemblée générale. Ils se sont ensuite adressés au syndicat qui les a soutenus. Leur bref arrêt de travail, moins de vingt-quatre heures, a suffi pour qu’ils gagnent sur toutes leurs demandes. Par ailleurs les tickets ne seront pas perçus pendant la durée de la crise des coronavirus, le bus sera donc gratuit.
Glenn Tolbert, président de la section locale 26 du Syndicat Unique des Transports en Commun, s’est entretenu avec Labour Notes alors qu’il conduisait dans la ville ce matin, vérifiant si la direction respectait ses engagements.

« Les passagers entrent et sortent par les portes arrière », a-t-il déclaré. « Il y a très peu d’interaction avec les chauffeurs. »

Tolbert a déclaré que l’un des déclencheurs de l’arrêt était la fermeture lundi de tous les restaurants et cantines, laissant les conducteurs sans endroit pour utiliser les salles de bain ou se laver les mains.

Les chauffeurs se sont rassemblés hier à l’aube dans les deux grands terminaux de bus de la ville. Le vice-président Willie Mitchell a déclaré: «Certains de nos chauffeurs n’étaient pas à l’aise avec la propreté des autocars, ils ne voulaient donc pas aller au travail tant que les choses ne seraient pas plus propres et meilleures.

«Les chauffeurs en ont discuté entre eux, et ils ont juste décidé de ne pas travailler. Ils nous ont appelés et nous ont demandé de les soutenir, et c’est ce que nous faisons. »

Nettoyer

Le maire Mike Duggan a visité les deux terminaux et écouté les plaintes des conducteurs. La ville a accepté de s’assurer que des toilettes sont disponibles, en utilisant des lavabos de campagne avec des désinfectants pour les mains si nécessaire (ce qui a eu pour effet déjà de faire reculer la probable saleté des toilettes …)

Plus de personnel de nettoyage sera embauché, et les protocoles de nettoyage sont spécifiques: «Utilisation d’un nouveau chiffon pour chaque bus, avec désinfection des points de contact élevés avec un désinfectant à 10%.» Les chauffeurs recevront des gants et des lingettes désinfectantes au début de chaque quart de travail, et des masques «sur demande chaque fois qu’ils seront disponibles».

« Cela a pris le nombre d’usagers par surprise », s’est excusé Tolbert, « mais la grève était pour eux. » Il a ajouté que cette action locale donnait l’exemple aux chauffeurs de bus à travers le pays, Tolbert a déclaré: « J’ai reçu des SMS depuis Washington, DC. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *