SOLFED-AIT : UN PEU D’OPTIMISME DANS UN MOMENT SOMBRE /SOME OPTIMISM IN A DARK TIME

Un peu d’optimisme dans un moment sombre…
Déclaration de SOLFED, section en Grande Bretagne de l’Ait, suite aux résultats des élections législatives Britanniques en lien avec le Brexit

Il ne s’agit pas de clamer « on vous l’avait bien dit! ». Nous avons des amis proches et des camarades solides qui ont mis leur foi et leur énergie dans Corbyn et dans le Parti Travailliste. Nous n’avons que de la sympathie [au sens propre : souffrir avec …] et des condoléances pour eux. La perte d’espoir doit ressembler à un deuil. Nous sommes désolés, collectivement, pour l’angoisse que des millions de personnes ressentent aujourd’hui.

Mais nous pouvons vous aider et nous pouvons vous proposer une alternative. Nous savons maintenant que personne ne viendra nous sauver. C’est OK, pas de problème. Nous pouvons nous sauver nous-même. Solfed-AIT et la gauche anarchiste / libertaire ont toujours cru que le vrai pouvoir venait d’en bas, pas d’en haut. Nous n’avons pas à attendre qu’un autre politicien socialiste nous sauve des conservateurs, les Tories, nous pouvons nous sauver nous-même. Nous croyons que la politique commence à la maison, dans nos relations avec nos familles, nos amis, nos voisins et nos collègues de travail. Nous savons que la politique électorale est hors-jeu, du moins pendant quelques années. Essayons donc une stratégie alternative. Construisons des vraies et solides communautés de voisinage et des lieux de travail, capables de lutter contre la classe dirigeante. Faisons-le nous-mêmes et n’attendons pas les prochaines élections dans cinq ans pour un autre lancer de dés parlementaires. La politique concerne ce que nous faisons nous-mêmes, pas qui nous choisissons pour faire à notre place.
Voici nos suggestions :

Parlez à vos voisins. Cherchez quels problèmes inquiètent les gens de votre voisinage, de votre quartier. Rassemblez-vous, tenez des réunions, découvrez les compétences et les ressources que vous avez entre vous et élaborez un plan pour résoudre les problèmes. Parlez à d’autres quartiers, travaillez ensemble et commencez à bâtir une vague de communautés de voisinages organisées. Ne faites pas confiance à la police, ni aux politiciens, ni aux entreprises, même pas aux associations caritatives ; ce ne sont pas nos amis. La nuit dernière l’a prouvé.

Parlez à vos collègues de travail. Cherchez ce qui se passe au travail, ce dont les gens ont peur, sont stressés ou en colère. Réunissez-vous et tenez des réunions sur le lieu de travail. Trouvez un plan et commencez à riposter. Parlez à d’autres travailleurs et commencez à créer un mouvement d’organisations de travailleurs libres et autogérées. Ne faites pas confiance aux patrons, aux politiciens ni aux syndicats – ils ne sont pas de votre côté !

Enfreindre les règles. Le pouvoir politique ne vaut rien s’il ne peut être appliqué. Si vous êtes assez fort pour riposter, alors ils ne peuvent rien faire pour vous blesser.

Continuer de parler. Passez le mot et les idées. Surtout, parlez de vos victoires et succès. Ce truc semble impossible jusqu’à ce que nous réalisions à quel point c’est facile.

Soyez bienveillants les uns envers les autres. Il y a de la force dans le nombre et la connectivité est le pouvoir. Vos alliés et amis sont la seule chose dont vous disposez. Chérissez-les.

Ceci n’est pas une campagne de recrutement. Ne rejoignez pas Solfed-AIT si vous ne le souhaitez pas. Mais si vous vous adressez à nous, nous pourrons partager des idées et nous pourrions surement être capables de vous aider.

Déclaration de SOLFED, section en Grande Bretagne de l’AIT, suite aux résultats des élections législatives Britanniques en lien avec le Brexit

Il ne s’agit pas de clamer « on vous l’avait bien dit! ». Nous avons des amis proches et des camarades solides qui ont mis leur foi et leur énergie dans Corbyn et dans le Parti Travailliste. Nous n’avons que de la sympathie [au sens propre : souffrir avec …] et des condoléances pour eux. La perte d’espoir doit ressembler à un deuil. Nous sommes désolés, collectivement, pour l’angoisse que des millions de personnes ressentent aujourd’hui.

Mais nous pouvons vous aider et nous pouvons vous proposer une alternative. Nous savons maintenant que personne ne viendra nous sauver. C’est OK, pas de problème. Nous pouvons nous sauver nous-même. Solfed-AIT et la gauche anarchiste / libertaire ont toujours cru que le vrai pouvoir venait d’en bas, pas d’en haut. Nous n’avons pas à attendre qu’un autre politicien socialiste nous sauve des conservateurs, les Tories, nous pouvons nous sauver nous-même. Nous croyons que la politique commence à la maison, dans nos relations avec nos familles, nos amis, nos voisins et nos collègues de travail. Nous savons que la politique électorale est hors-jeu, du moins pendant quelques années. Essayons donc une stratégie alternative. Construisons des vraies et solides communautés de voisinage et des lieux de travail, capables de lutter contre la classe dirigeante. Faisons-le nous-mêmes et n’attendons pas les prochaines élections dans cinq ans pour un autre lancer de dés parlementaires. La politique concerne ce que nous faisons nous-mêmes, pas qui nous choisissons pour faire à notre place.

Voici nos suggestions :

Parlez à vos voisins. Cherchez quels problèmes inquiètent les gens de votre voisinage, de votre quartier. Rassemblez-vous, tenez des réunions, découvrez les compétences et les ressources que vous avez entre vous et élaborez un plan pour résoudre les problèmes. Parlez à d’autres quartiers, travaillez ensemble et commencez à bâtir une vague de communautés de voisinages organisées. Ne faites pas confiance à la police, ni aux politiciens, ni aux entreprises, même pas aux associations caritatives ; ce ne sont pas nos amis. La nuit dernière l’a prouvé.

Parlez à vos collègues de travail. Cherchez ce qui se passe au travail, ce dont les gens ont peur, sont stressés ou en colère. Réunissez-vous et tenez des réunions sur le lieu de travail. Trouvez un plan et commencez à riposter. Parlez à d’autres travailleurs et commencez à créer un mouvement d’organisations de travailleurs libres et autogérées. Ne faites pas confiance aux patrons, aux politiciens ni aux syndicats – ils ne sont pas de votre côté !

Enfreindre les règles. Le pouvoir politique ne vaut rien s’il ne peut être appliqué. Si vous êtes assez fort pour riposter, alors ils ne peuvent rien faire pour vous blesser.

Continuer de parler. Passez le mot et les idées. Surtout, parlez de vos victoires et succès. Ce truc semble impossible jusqu’à ce que nous réalisions à quel point c’est facile.

Soyez bienveillants les uns envers les autres. Il y a de la force dans le nombre et la connectivité est le pouvoir. Vos alliés et amis sont la seule chose dont vous disposez. Chérissez-les.

Ceci n’est pas une campagne de recrutement. Ne rejoignez pas Solfed-AIT si vous ne le souhaitez pas. Mais si vous vous adressez à nous, nous pourrons partager des idées et nous pourrions surement être capables de vous aider.

Some optimism in a dark time… 

This isn’t about saying “I told you so!” We have close friends and solid comrades who put their faith and energy into Corbyn and the Labour party. We have nothing but sympathy and condolences for them. The loss of hope must feel like a bereavement. We’re sorry, collectively, for the anguish that millions of people are feeling today. But we can help, and we can offer an alternative. We know now that no-one is coming to save us. That’s OK. We can save ourselves. Solfed and the Anarchist/Libertarian Left have always believed that real power comes from below, not above. We don’t have to wait for another socialist politician to rescue us from the Tories, we can save ourselves. We believe that politics starts at home, in our relationships with our families, friends, communities and workmates. We know that electoral politics is off the cards, at least for a few years. So lets try an alternative strategy. Let’s build real, strong, communities and workplaces that can fight back against the ruling class. Let’s do it ourselves, and not wait five years for another roll of the parliamentary dice. Politics is about what we do ourselves, not who we choose to do it for us.

Here’s our suggestions: 

Talk to your neighbours. Find out what issues are troubling people in your community or neighbourhood. Get together, hold meetings, find out what skills and resources you have between you, and come up with a plan to fix the problems. Talk to other neighbourhoods, work together, and start building a groundswell of organised communities. Don’t trust the police, poltiicians, companies or charities; they’re not our friends. Last night proved that. Talk to your workmates. Find out what’s going at work, what people are scared of, stressed by, or angry about. Get together and hold workplace meetings. Come up with a plan and start fighting back. Talk to other workers, and start building a movement of free, self-managed workers’ organisations. Don’t trust the bosses, politicians or the mainstream trade unions-they’re not on your side! Break the rules. Political power is only worth anything if it can be enforced. If you’re strong enough to fight back then there’s nothing they can do to hurt you. Keep talking. Spread the word and the ideas. Especially, talk about your victories and successes. This stuff sounds impossible until we realise how easy it is. Be kind to each other. There’s strength in numbers and connectedness is power. Your allies and friends are the only thing you have. Cherish them This isn’t a recruitment drive. Don’t join Solfed if you don’t want to. But do talk to us-we can give advice and we might be able to help.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *