IRAN : La révolte populaire iranienne n’a rien à voir avec les élections [2009]

Première publication : dimanche 5 juillet 2009

La révolte populaire iranienne, a pour motif les :

-  30 ans de malnutrition à la limite de la famine et la privation totale de liberté.

-  30 ans de blocage des salaires

-  30 ans d’incarcération arbitraire, de torture et d’exécutions sommaires de milliers d’iranien

-  30 ans de chômage pour prés de trois millions de personnes

-  30 ans du port de voile forcée pour les femmes

-  30 ans d’éducation coranique

-  8 ans de guerre contre l’Irak et mobilisation de centaine de milliers de gens et dépense de centaine de milliards de dollars pour cette guerre.

-  Un million et demi de personne morte dans cette guerre

-  Salaire des combattants non payés dans la majorité.

-  Transformation de l’économie iranienne en une économie militariste afin de renforcer le pouvoir de l’état.

-  30 ans de non reconnaissance des droits humains des kurdes et des autres peuples vivant en Iran

-  30 ans de mensonge et ajouté a cela la création d’un marché noir a bas prix pour les drogues tel que l’héroïne et pour les armes.

Voila toute les raison pour lesquelles et contre lesquelles le peuple iranien s’est révolté.

Les bourreaux détenant le pouvoir d’état totalitaire aujourd’hui étaient les même qui on participer a la révolte de 1979 contre le régime du Shah. Ces derniers ont réussi la prouesse, avec l’aide du capitalisme mondial et de tout les mouvements réactionnaires du monde entier, de détourner ce mouvement révolutionnaire a leur intérêt pour ainsi s’emparer du pouvoir, et pour arriver finalement à créer un état totalitaire.

Ces gens la ont gardé en mémoire leur agissements de l’époque sur le comment et quand utiliser cette expérience pour entériner toute forme de révolutions. Lorsqu’une révolte est sur le point d’éclater a un mois prés il se prépare, se concerte et trouvent le moyen le plus efficace pour écraser la révolte et renvoyé le peuple au foyer ou au travail pour garder la maitrise du pouvoir et enrayer le danger populaire.

Ici il ne faut pas oublier de souligner deux points importants dans cette révolte populaire :

-  Chaque participant avant de s’y joindre a ressenti une certaine forme de solitude, mais lorsqu’il a vu dans les rues, des centaines de milliers de gens participant a cette même révolte, marchant vers dans la même direction il a découvert qu’il n’était pas seul et que ces actions peuvent arriver a changer les choses en faisant pression sur le pouvoir même si ce n’est juste pour obtenir plusieurs avantage sociaux.

-  Cette révolte est un constat que les gens peuvent se révolter et descendre dans la rue sans avoir besoin « des avant-gardes soit disant consciencieux révolutionnaire ».

Malheureusement le pouvoir a pu contrôler cette révolte utilisant les élections et montrant que cette lutte des classes n’est que le combat entre deux têtes Ahmadinejad et Mousaoui.

Il faut également se souvenir que toutes les forces socialistes traditionnelles ont abandonnés cette révolte face à l’état. De ce fait de manière direct ou indirect eux aussi on participer a l’écrasement de cette révolte, sans oublier le rôle qu’a eue le capitalisme mondiale et les medias.

Il est vrai que cette révolte contre l’état est partiellement et temporairement calmée mais la haine du peuple contre le pouvoir du capitalisme perdure encore et est installée sur un baril de dynamite prêt à exploser d’un moment à l’autre.

L’état bien au courant de cette situation se prépare avec tous les moyens nécessaires afin d’éradiquer encore une fois la prochaine révolte.

Plateforme Anarchiste du Kurdistan

http://anarkistan.wordpress.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.