L’irradiation pornographique du néo-zapatisme, voix critiques anarchistes de la région mexicaine contre le spectacle de l’EZLN [Nouvelle brochure]

En guise d’introduction …

Cette brochure se veut une contribution au débat sur la nature de l’expérience zapatiste, alors qu’une délégation venue du Chiapas se rend en Europe. Les textes rassemblés ici sont essentiellement des prises de positions d’anarchistes mexicains critiques vis-à-vis du spectacle zapatiste. A notre connaissance ces textes n’ont jamais été traduits auparavant en français alors que la parole apologétique des néo-zapatistes s’étale à longueur de sites web zapatisants.

Ces analyses récentes[1]. retracent l’évolution largement prévisible de cette expérience, qui a commencé de façon spectaculaire en 94 et s’achève toujours spectaculairement en 2018 par son intégration dans le système politique mexicain : cette année-là, l’EZLN effectue un énième revirement tactique, cherchant à présenter pour les élections présidentielles une candidate indigène (forcément candidatE et forcément indigène aurait dit Marguerite DURAS …).

En 2021, l’EZLN confirme son intégration dans le jeu politique institutionnel. Elle appele à voter « oui » pour le référendum démagogique lancé par le président AMLO afin d’autoriser les poursuites en corruption des anciens présidents, ce que la Loi mexicaine permet pourtant déjà …  En même temps – comme dirait Macron – une délégation de l’EZLN vient en Europe faire la « traversée pour la vie ». Mais l’EZLN et ses différents comités de soutien européens ont des pudeurs de gazelles. Ils ne mentionnent pas l’intégration de l’EZLN dans le jeu politique institutionnel mexicain dans leur propagande qui accompagne cette tournée de vieilles rock star (ou porno star selon l’analyse de Gustavo Rodriguez.) sur le retour.

Barbie Zapatiste

Comme l’explique Bernard Duterme, sympathisant et expert du néo-zapatisme dont nous publions une interview et un article, il ne faut pas effaroucher la base militante occidentale. L’EZLN a besoin de ranimer la flamme pour bénéficier de ce soutien diplomatique, politique et financier (paix aux cendres de Danielle Mitterrand …) qui lui a été si utile au début de l’insurrection. Comme dirait un auteur prisé du commandement de l’EZLN, « seule la vérité est révolutionnaire » … A vous de vous faire votre opinion, le débat est ouvert.


Sommaire :

En guise d’introduction

La « sexta » de l’EZLN et l’anarchisme [2005]

L’irradiation pornographique du néo-zapatisme. [2017], suivi de Un mensonge mille fois répété devient la vérité.[2018]

Déclaration anarchiste pour ceux qui soutiennent le Congrès national indigène [2017]

Marichuy et le CNI où comment les Zapatistes se sont tirés une balle dans le pied …[2018]

Regardez qui a enlevé la cagoule ! Sur la candidature zapatiste pour 2018 et les anarchistes [2018]

EZLN : Toujours les élections ! [2021]

Le dessous des cartes : le voyage en Europe ou la tentative de marketing politique de l’EZLN envers la gauche et la jeunesse européenne, suivi de Politique et Etat : Contre, avec ou sans ?

PRESENCE DU MAGONISME A OAXACA [1998 / 2006], suici de LE PEUPLE MEXICAIN EST PRET POUR LE COMMUNISME [1911].

Oaxaca : 6 mois d’insurrection.

Le Congrés constitutifde l’APPO

Après la Commune d’Oaxaca, aperçu du mouvement anarchiste mexicain [2007]

La brochure peut être téléchargée ou bien commandée au format papier, 5 euros frais de port compris, en écrivant à CNT-AIT 7 rue St Rémésy 31000 TOULOUSE

[1] Pour la critique de la phase initiale du mouvement Zapatiste, on se reportera à la brochure, « Au-delà des passe-montagnes du Sud Est Mexicain »(téléchargeable ici ) écrite par Charles Reeve, Sylvie Deneuve et Marc Geoffroy, et publiée à chaud (en juin 96) par Ab irato. Republiée régulièrement (y compris par la CNT-AIT) et dernièrement par les Editions Quatre, ce texte reste pertinent et « pose des questions cruciales pour quiconque est intéressé par l’émancipation des prolétaires, et convaincu qu’elle ne se fera que par eux-mêmes. Pour comprendre une révolte dans ses implications matérielles, ici dans un pays où se jouent de nouveaux rapports capital/travail, et au-delà des chants lyriques de ses faux représentants » (Editions Quatre)

Discours de départ de la « Traversée pour la vie », sous le regard de Che Guevara et sous le Drapeau national mexicain. Cette photo ne figure pas sur les sites européens de soutien aux Zapatistes …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *