« Détruisez le mouvement de Makhno » La guerre secrète des bolcheviks contre Nestor Makhno dans la Révolution et l’exil

Avant-propos

« Détruisez le mouvement de Makhno ». L’ordre de Trotsky donné en 1919 à l’Armée rouge était sans équivoque. Il fut poursuivi avec zèle par l’administration policière soviétique, même après que Trotsky fut tombé en disgrâce et qu’il eut à subir lui-même – ironie de l’Histoire – la traque de la police politique communiste…

Cette brochure rassemble plusieurs textes sur la volonté systématique des bolchéviques pour essayer d’éliminer Makhno et ses insurgés, même après leur défaite. Elle contient des textes inédits en français, notamment un article de Volodymyr Horak sur la guerre secrète des bolchéviques contre Makhno en 1921 ainsi qu’un texte paru en novembre 2021 sur le site internet du service historique des services secrets Ukrainiens[1]. Ce texte nous entrouvre la face secrète de l’Histoire en donnant à lire des extraits des dossiers « Makhno » exhumés des archives de la police politique communiste, le Guépéou.

Outre  des aspects historiques inédits, ces documents révèlent l’acharnement du pouvoir Communiste soviétique à pourchasser les insurgés d’Ukraine et leur idéal de liberté partout où ils se trouvaient, en Ukraine comme à l’étranger. Cette haine éternelle des Communistes pour la liberté s’exprima jusqu’au bout puisqu’en août 1989 – soit 70 ans après les faits et quelques mois seulement avant la chute du Mur de Berlin – la police politique locale cherchait encore à réprimer ceux qui auraient eu la velléité de se remémorer l’épopée Makhnoviste. Ces dossiers secrets nous révèlent aussi que Makhno et la plupart de ses compagnons surent rester fidèle à leurs idéaux, malgré les épreuves d’une vie qui ne les ménagea pas.

Un texte est consacré à Victor Belash, figure controversée du mouvement anarchiste en Ukraine qui de fait collabora avec les communistes dans leur chasse aux anarchistes, avant d’en être lui-même victime.  Un texte est d’ailleurs consacré à la purge des ultimes makhnovistes en 1937-1938, au pic de la persécution stalinienne. La défaite militaire et politique ne suffisait pas au communiste, il fallait que l’idée même d’une alternative révolutionnaire possible au bolchévisme soit pourchassée et exterminée. Ce qu’explique l’article nécrologique consacré à Makhno par Pierre Berland, correspondant à Moscou du quotidien Le Temps en août 1934.


[1] Cette source est peu orthodoxe dans une brochure éditée par des anarchistes ! Cependant l’article en question expose surtout des documents d’archives d‘époque et donc sa traduction et sa publication ne constituent pas un appui ou un soutien à cet organisme de répression d’Etat. Nous avons respecté autant que faire se peut les termes utilisés dans l’article d’origine, même si ils peuvent parfois paraître inhabituels ou douteux pour des lecteurs habitués aux publications anarchistes.

=======

« Détruisez le mouvement de Makhno », La guerre secrète des bolcheviks contre Nestor Makhno et ses insurgés, dans la Révolution et l’exil

Table des matières

Avant-propos.

“Detruisez le mouvement de Makhno” : La guerre secrete des bolchéviques contre Nestor Makhno.

Makhno : l’exil et les dernières années à Paris à travers  les archives de la Police secrète (Guépéou) Soviétique.

Les calomnies du Parti Communiste Français contre Makhno.

Un renégat anarchiste :  Viktor Belash à Tachkent

1937-1938 : La purge finale des ultimes makhnovistes.

MAKHNO (Le Temps, Mardi 28 aout 1934)

Brochure éditée par la CNT-AIT et les Amis de Nestor Makhno.

Plus d’information sur le site « Le retour du fantôme de Makhno » : http://makhno.home.blog

Version papier disponible pour 5 euros (port compris) auprès de CNT-AIT 7 rue St Rémésy 31000 TOULOUSE

1 commentaire sur « Détruisez le mouvement de Makhno » La guerre secrète des bolcheviks contre Nestor Makhno dans la Révolution et l’exil

Laisser un commentaire

%d