Précarité et répression syndicale dans les EPHAD espagnols

[Espagne] LA RESIDENCE « L’ARBOC » REFUSE DE RECONNAITRE LA SECTION DE LA CNT-AIT

23 août 2020, CNT-AIT, Catalogne, https://www.nodo50.org/cntcatalunya

La section syndicale de la CNT-AIT au sein de la résidence pour personnes âgées « L’arboç » (Barcelone) est en conflit avec la direction, car celle-ci refuse de reconnaitre la CNT-AIT. La Direction a essayé d’acheter nos militantes en leur proposant de participer aux élections syndicales sur une liste montée par la direction. La CNT-AIT a refusé, car elle ne participe pas aux élections syndicales, par principe. La loi espagnole autorise les sections syndicales à agir dans l’entreprise, même si elles ne participent pas aux élections syndicales. Mais la direction de l’entreprise refuse de discuter avec la section syndicale. Ci-dessous un courrier adressé à la Direction pour lui rappeler le droit syndical et lui proposer un cours de formation, à un prix d’ami.

De la Section syndicale de le CNT-AIT de la Résidence pour personnes âgées « L’Arboç »

A la Direction de cette résidence,

Barcelone, le 05 août 2020

Cette section syndicale vous envoie de nouveau ce courrier suite à votre courrier daté du 25 juillet envoyé à la compañera Mme Gillermina G. en tant que collègue qui nous représente parmi les travailleurs. Nous apportons les précisions suivantes :

En lien avec votre courrier susmentionnée, vu la manière dont cette direction s’exprime dans ledit courrier, nous en déduisons qu’il serait utile que vous demandiez conseil au cabinet d’avocats que vous mentionnez avant de nous envoyer une nouvelle lettre, car nous pensons que vous confondez les Elections Syndicales avec les Sections Syndicales. A toutes fins utiles, nous vous informons que la Confederación Nacional del Trabajo (CNT-AIT) organise des cours de formation de droit syndicale au cas où vous seriez intéressé ; pour les entreprises, ces cours sont payants, mais pour vous nous sommes sûrs que nous accepterons de vous faire un prix/ Renseignez-vous dans la Bulletin Officiel Espagnol entre autre des dispositions qui réglementent l’activité des syndicats.

Comme à d’autres occasions, nous renouvelons notre demande de tenir une réunion avec cette direction pour discuter des problèmes et des droits qui nous concernent en tant que travailleurs de cette résidence et que vous ne respectez pas, et pour lesquels vous avez toujours répondu par le silence. Nous pointons que les travailleurs ont été à la hauteur de la tâche lors de la situation de pandémie de coronavirus, comme la gérante Mme Ana Morales peut le confirmer. Nous exprimons notre déception face à la présence nulle dans toute cette situation d’urgence sanitaire du gérant M. Miguel Sánchez, que nous n’avons pas vu à la Résidence, alors qu’il a communiquait aux proches des résidents que ceux-ci allaient bien et même jouaient aux dominos. Merci M. Miguel Sánchez pour votre exemple.

Nous vous communiquons que Mme Isabel M., en raison du dépassement d’heures mensuelles, prendra les mercredis de sa longue semaine, pour compenser les heures l’Accord de branche.

Nous vous communiquons aussi que Mme Yovanna M. prendra les vendredis de sa semaine courte pour les mêmes raisons que Mme Isabel.

Avec tout ce qui est indiqué dans ce courrier et dans ce qui a été mentionné dans les paragraphes précédents, nous demandons encore une fois une rencontre avec vous et nos conseillers syndicaux pour harmoniser les différences qui pourraient exister. Nous sommes à votre disposition.

Bien à vous, cette section syndicale et ses représentants.

HALTE A LA PRECARITE DANS LES EHPAD

Contre la précarité salariale dans les résidences pour personnes âgées et les EHPAD !
– Journées excessives
– Manque de personnel
– Manque de moyens de mobilité pour les anciens
– Corruption du comité d’entreprise avec la direction
– Atteintes aux droits fondamentaux des patients
– Abandon des obligations de l’administration  

ASSEZ !

Organise toi et lutte !    

CNT-AIT

Extrait du Bulletin d’info international « un autre futur pour la santé »#2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *