SOLIDARITE AVEC LES PRISONNIERS DE LA REVOLTE AU CHILI ! BOYCOTT DES PRODUITS CHILIENS

Un vent de révolte sociale et populaire souffle sur le Chili depuis Octobre 2019

La répression a frappé très durement: des dizaines de morts (au moins 36), plus de 11 000 blessés, plusieurs dizaines de milliers d’arrestations …

2500 personnes sont encore en détention préventive, sans jugement, alors que les charges qui pèsent sur eux sont très souvent insignifiantes voires fausses. L’Etat cherche à mater les caractères rebelles …

Les compagnons anarchistes Chilien lancent un appel à la solidarité internationale pour demander la mise en liberté de toutes les personnes arrêtées pendant le mouvement de révolte (lire ci dessous).

Ils proposent d’envoyer des lettres pour exiger leur libération aux ambassades et consulats du Chili (64 Boulevard de la Tour-Maubourg, 75007 Paris).

En complément, nous proposons d’exprimer notre solidarité, en appelant au boycott des produits chiliens tant que tous les prisonniers n’auront pas été libérés. En effet, l’économie chilienne est entièrement tournée vers l’exportation et dépend de son image sur la plan international. Le Chili exporte notamment des produits alimentaires (saumon, avocat, vin, raisin, kiwis, …) et cette période des fêtes de fin d’année représente leur meilleure période de vente.

Liberté, solidarité !

Des compagnons de la CNT-AIT en France

=================

APPEL A LA SOLIDARITE DEPUIS LE CHILI,
AUX ANARCHISTES DE LA PLANETE

Concepcion, le 8 décembre 2020

Le soulèvement du peuple chilien contre l’augmentation des tickets de métro, des services de transport et des politiques néolibérales du gouvernement chilien, a déclenché une révolte populaire qui a été sauvagement réprimé.

Outre les dizaines de morts, les milliers de mutilés (yeux crevés …) et de blessés, plus de 11 300 personnes ont été arrêtées. Parmi elles, plus de 2500 sont encore incarcérées, la plupart, en prison préventive, sous enquête en attente de jugement Cela peut s’interpréter comme une action de répression politique visant à rendre illégale la protestation.

Les prisonniers qui se trouvent dans les prisons du Chili depuis le 18 octobre 2019, sont privés de liberté qui pour avoir cassé un tourniquet à l’entrée des stations de métro, qui pour des accusations d’incendie avec comme seuls témoins des Carabineros (forces spéciales de la police), qui pour agression de la police, pillages, barricades, incendie d’églises ou de banques, etc. Or après enquêtes, beaucoup de ces accusations sont abandonnées en raison du manque de preuves réelles ou parce qu’il a été démontré qu’il s’agissait d’accusations mensongères. Par conséquent, pour le grand public, ces accusations sont perçues comme une vengeance du pouvoir et de l’État contre ceux qui se sont soulevés contre l’élite dirigeante.

Depuis les premiers jours de décembre de cette année 2020, une campagne a été lancée pour la liberté des prisonniers de la révolte, pour faire pression sur les députés, les ministres et le gouvernement pour qu’ils lèvent la détention préventive et pour que les prisonniers puissent accomplir la période d’enquête chez eux, assignés à résidence, exactement comme c’est le cas pour la grande majorité des policiers accusés de violation des droits de l’homme, que ce soit pour viol, blessures graves aux manifestants, torture et meurtre, seul un petit nombre d’entre eux étant en détention préventive dans les casernes de la police.

Nous appelons les anarchistes de la planète à se joindre à cette campagne et à envoyer des lettres de dénonciation au gouvernement chilien par l’intermédiaire de ses ambassades et consulats, pour exiger la liberté immédiate des prisonniers de la révolte chilienne. Et nous demandons à ceux qui peuvent faire des manifestations devant les ambassades, consulats et les intérêts des entreprises chiliennes de le faire.

SEULE LA SOLIDARITÉ EST L’ARME DES TRAVAILLEURS ET DES OPPRIMÉS CONTRE L’ÉTAT ET LE CAPITAL.

Groupe anarchiste germinal

Assemblée anarchiste de la Bio Bio.

2 réflexions sur « SOLIDARITE AVEC LES PRISONNIERS DE LA REVOLTE AU CHILI ! BOYCOTT DES PRODUITS CHILIENS »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *