QUE PENSER DU 5 DECEMBRE 2019 ?

Et toi tu fais quoi le 5 décembre 2019 ?


Un an après le début du mouvement des Gilets jaunes, beaucoup espèrent en cette date pour remettre en question cette société inégalitaire et répressive.

La colère qui s’exprimera sera massive, mais pour qu’elle aboutisse comprenons d’abord le jeu des protagonistes institutionnels.

Pour le moment ils tiennent les manettes de cette grève, citons par ordre d’apparition :

– Les syndicats, on se souviendra avec profit que la dynamique des Gilets jaunes a eu lieu malgré eux ; le 1 décembre 2018 à un moment crucial pour les droits des travailleurs la direction de la CGT appelait à rejeter les Gilets jaunes en déclarant à leur propos qu’ils distillaient « des idées xénophobes, racistes, homophobes » communiqué CGT du 26/11/2019 ;

– Les médias dominants, qui reprennent en boucle ces diffamations et qui se font l’écho de la propagande du gouvernement.

Depuis des semaines ces mêmes médias font un grand battage autour du 5 décembre, et cela pour deux raisons :

1 — Pouvoir dire le cas échéant que la mobilisation est plus faible que prévu ;

2 — endosser le rôle de porte-parole d’un événement pour mieux discréditer ceux qui sortiront du cadre prévu.

Dans les deux cas, leur but sera de démoraliser les contestataires.

Toutes ces grandes paroles, tous ces grands discours, tenus par les chefs syndicaux et les grands médias n’ont qu’un seul but : amener les masses en lutte sur le terrain de la seule question des retraites dont au sait qu’au final elle se réduira à celle des régimes spéciaux, cette stratégie n’est pas un secret, « Pour Macron, les grévistes du 5 décembre seront “ceux qui défendent le maintien des régimes spéciaux” » titre du figaro le 23/11/2019.

Ne soyons pas dupes tous laissent entendre que le gouvernement serait gêné du 5 décembre, c’est faux ! les syndicats, les médias et l’État ont bien préparé leur coup, il s’agit pour eux de faire coup double :

1 — Recréer les conditions de la défaite de 2010, quand des millions de personnes ont manifesté et fait grève derrière les syndicats pour ne strictement rien obtenir ;

2 — En finir avec l’esprit des Gilets jaunes.

Il faut donc bousculer les règles de ce jeu mortifère pour les populations et la planète, en élargissant les revendications, à se regroupant avec les Gilets jaunes, en débordant toutes les structures syndicales qui voudraient nous mener à une nouvelle défaite.

Contre « en marche »,  “Tous en avant !”


Macron démission ! Ta société on n’en veut pas !


Amnistie pour les Gilets jaunes !


Communiqué du 28 novembre 2019 de l’union locale toulousaine de la CNT-AIT.

CNT-AIT 7 rue ST Rémésy 31000 TOULOUSE

contact@cnt-ait.info

http://cntaittoulouse.lautre.net FB : @cnt.ait.toulouse

http://blog.cnt-ait.info FB : @chats.noirs.turbulents

Télécharger le communiqué en pdf pour l’imprimer (au bureau) et le diffuser à ces collègues :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *