Catégorie : GUERRE A LA GUERRE / ANTIMILITARISME

PRESTIGE DE LA TERREUR (de Georges Henein)

Ce texte a été écrit par le poète surréaliste égyptien Georges HENEIN, au lendemain du bombardement d’Hiroshima, le 8 août 1945.

Publié initialement aux Éditions Masses du Caire, ce pamphlet politique Prestige de la Terreur, exprime toute sa révolte et fureur contre l’infamie du feu nucléaire.

Face à cette terreur des guerres dites « justes », et contre la dictature des « moyens », il en appelle aux prestiges de l’utopie, concluant son texte par ses mots, en majuscules : « IL N’EST QUE TEMPS DE REDORER LE BLASON DES CHIMÈRES… »

Alors que se profilent de nouvelles guerres « justes » de par le monde, ce texte reste terriblement d’actualité …

RUSSIE : Manœuvres nationalistes contre révolte populaire

En Russie aussi l’Etat a décidé de porter un sale coup contre les retraites. La nouvelle réforme, qui rentre en vigueur le premier janvier 2019, inquiète particulièrement les femmes, qui craignent de se retrouver sans ressources à un moment de leur vie où trouver un emploi devient difficile et où elles jouent un rôle crucial dans les familles. Cet été, pour la première fois depuis la Révolution russe, le gouvernement russe a relevé progressivement l’âge de la retraite de cinq ans, le portant pour les femmes à 60 ans et pour les hommes à 65 ans. Dans un pays où les pensions sont maigres et l’espérance de vie plafonne à 66 ans pour les hommes et 70 ans pour les femmes, la nouvelle a entraîné une levée de boucliers et entamé la popularité de Vladimir Poutine. Mais la colère n’a pas pu déboucher, étouffée par les manoeuvres des politicards et les syndicats détournant la colère avec une demande de référendum.

« Page précédente