Les travailleurs essentiels portent une parole essentielle : Nous refusons d’être ennemis ! pour une paix juste et durable !

En Palestine, pendant que les Etats (actuels ou futurs) poursuivent leur politique criminelle à coup de missiles et de roquettes, tuant des civils, femmes et enfants (Au 16 mai : 188 morts – parmi lesquels 55 enfants – et plus de 1 200 blessés, à Gaza depuis lundi 12 mai ; dix personnes tuées, dont un enfant, et 540 blessés côté israélien), ce sont les travailleurs de la santé, ces travailleurs essentiels qui essaient de réparer les corps meurtris par la folie guerrière, quand c’est encore possible.

À l’hôpital Ramdam à Haïfa, le plus grand du nord du pays, le personnel soignant manifeste contre la division. « Les extrémistes qui sont en train d’essayer d’allumer tout le pays n’y arriveront pas, commente le Dr. Marc-Alain Levy, médecin juif israélien. Parce que nous sommes amis et nous resterons amis. » À Ramdam, on accueille aussi bien des Israéliens que des Palestiniens, venus de Gaza ou de Cisjordanie. . « Quand je parle aux malades, je ne me demande pas quelle est leur religion ou d’où ils viennent (…), explique le Dr. Adi Elias, médecin arabe palestinien. Pour moi, ce sont tous des êtres humains qui doivent être soignés. » 

Nous refusons d’être ennemis !

Le vaste mouvement de solidarité qui s’est manifesté avec les victimes des bombardements criminels dans la région de gaza ne doit surtout pas oublier que toutes les idéologies utilisées par le pouvoir, à savoir les nationalismes  et  les religions, sont justement les piliers de cette logique meurtrière qui  pousse les gens à s’entretuer pour le plus grand profit des  dirigeants de ce monde.

La solidarité des travailleuses et des travailleurs sera plus forte que les haines nationalistes  et religieuses !

Empêcher les massacres, à Gaza comme ailleurs (Tigré, Xinjiang, Myanmar, Rojava, Colombie, la liste serait hélas trop longue …), c’est lutter pour un monde sans patrie ni frontières. C’est pourquoi nous saluons aussi bien les collègues qui refusent de se laisser diviser par la haine que nos amies et compagnons israéliens qui s’opposent à la guerre et  refusent avec courage de porter l’uniforme de Tsahal. Nous saluons aussi nos amis Colombiens qui mènent actuellement une lutte admirable contre leur état corrompu ; nous saluons nos amis au Rojava, en Syrie du Nord, qui luttent contre la barbarie  génocidaire, comme nous saluons toutes celles et ceux qui partout, en défendant sans  concession la paix et la liberté se retrouvent fraternellement unis  par-delà les frontières.

 A BAS TOUTES LES ARMÉES, A BAS TOUS LES ÉTATS !

POUR UNE PAIX JUSTE ET DURABLE !

Des travailleurs de la santé de la CNT-AIT

===========================

La CNT-AIT est une organisation anarchosyndicaliste. Elle regroupe des travailleuses et des travailleurs, qui face à l’inaction de toutes les structures syndicale, ont décidé de s’auto-organiser. Nous ne pouvons que compter sur nous-mêmes. Nous sommes indépendants de tout parti ou organisation politique ou religieuses. Nous ne participons à aucune élection, qu’elle soit politique ou professionnelle. Nous fonctionnons de façon horizontale, sans représentant.

Organisons nous en collectif, appelons à des AG de luttes de tous les personnels, pour discuter et réfléchir collectivement sur la situation actuelle et ce que nous pouvons faire ensemble, de façon autonome de tout parti ou syndicat traditionnel.

Si vous souhaitez nous contacter, pour discuter, pour recevoir des exemplaires de notre journal Anarchosyndicalisme ; pour nous rejoindre, n’hésitez pas à nous contacter : contact@cnt-ait.info

http://cnt-ait.info Facebook : @chats.noirs.turbulents  Twitter : @CNTAIT

4 commentaires sur Les travailleurs essentiels portent une parole essentielle : Nous refusons d’être ennemis ! pour une paix juste et durable !

    1. Bonjour, notre source est francetvinfo : https://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/israel-palestine/conflit-israelo-palestinien-a-l-hopital-d-haifa-les-soignants-juifs-et-arabes-font-le-choix-de-l-unite_4626093.html

      « À Haïfa (Israël), les Juifs et les Arabes ne veulent pas être ennemis. Devant l’hôpital de Ramdam, dimanche 16 mai, médecins et infirmiers dénoncent ceux qui prônent la haine et la violence entre les communautés.  »

      Si il y a une erreur, merci de nous le signaler pour que nous puissions corriger.

      Ceci étant dit, plus que la graphie du nom de l’hôpital, ce qui nous semble essentiel c’est le fond du message qui est adressé par les soignants de cet hôpital, qui refusent la division et la haine dans laquelle les injonctions des nationalistes et des religieux souhaitent les entraîner.

Répondre à CNT-AIT Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *