Actualité de l’Anarcho-syndicalisme

[ Imprimer cet article ] [ Envoyer cet article ] [ Nous ecrire ]



Cgt, Fo, Cfdt : Tous ensemble, tous ensemble contre les travailleurs sans papiers

mercredi 20 juin 2007

L’unité syndicale, la fameuse unité syndicale dont le mythe fait encore rêver bien des militants (les plus attardés tout de même), cette unité syndicale quasi-impossible à faire quand il s’agit de mener une lutte, cette unité qui, depuis cinquante ans, se délite et se fragmente à peine vient-elle d’être signée, cette unité vient de faire un bon de géant. Les trois principaux syndicats du pays viennent de prouver qu’ils sont parfaitement capables de se prêter main forte (au sens moral, bien sûr, mais encore plus au sens physique du terme). Cgt, Cfdt et Fo n’avaient qu’un objectif : mettre dehors, par la force, les travailleurs sans-papiers qui s’étaient réfugiés dans la Bourse du travail de Paris. Tout un symbole.

Depuis le 10 février 2007, les sans-papiers du "9ème Collectif" s’étaient réfugiés à la Bourse du travail de Paris, bâtiment situé en plein coeur de la ville, géré par les syndicats. Soucieux de ne pas nuire aux organisations dont ils partageaient ainsi les locaux, ils n’en ont jamais entravé le fonctionnement. Même pas ce 17 février dernier, quand les syndicats ont accueilli un meeting de soutien à un certain Sarkozy qui mène une campagne lepéniste (création du Ministère de l’identité nationale, rafles, stigmatisation des immigrés...), et qui a été, depuis 5 ans, un des principaux exécutants de la casse méthodique des acquis sociaux et de la répression anti-pauvre.

Le 6 avril, les gros bras de la Cgt, de la Cfdt et de Force ouvrière, tous ensemble, ont jeté violemment à la rue les sans-papiers, tout près de la place de la République où sont stationnés en permanence des camions de flics, ceux-là même qui font des rafles lors de la distribution de repas par les restos du Coeur. Non contents de cette expulsion, les valeureux militants syndicalistes ont séquestré tout le matériel des sans-papiers, qu’il se soit agi de matériel individuel (les vêtements) ou collectif (ordinateur, livres,...). Ce n’est que trois jours après que les syndicats ont daigné "rendre" (et le mot "rende" évoque plus ici le mot "vomir" que "restituer") ce qu’ils avaient ainsi volé : ils ont tout jeté à la rue. Et, craignant sans doute de salir leur belle peau si blanche et si délicate en touchant des affaires utilisées par des sans-papiers, ils avaient mis, en signe de mépris supplémentaire, des gants de caoutchouc.

Faut-il s’en étonner ?

Il y a deux ou trois décennies, quand le Parti communiste était encore puissant, il ne craignait pas de faire campagne aux cris nationalistes de "Produisons français", et il hésitait encore moins à envoyer des bulldozers pour qu’ils rasent un "foyer d’immigrés" abritant des travailleurs en situation tout à fait régulière. Ce fut le cas à Evry, où les bulldozers communistes ensevelirent sous les décombres le peu d’affaires des travailleurs qui logeaient dans un foyer pourtant officiel. Ce n’est qu’un exemple parmi d’autres. Tout à fait récemment, pendant les manifestations anti-CPE, on se souvient que la répression des "forces de l’ordre" a largement bénéficié de la complicité des services d’ordres syndicaux, notamment celui de la CGT. Comme certains d’entre nous ont pu le voir et comme de très nombreux témoignages en attestent, les gros bras des syndicats, CGT en tête, se sont livrés à de véritables ratonnades, à une chasse au faciès (et notamment à Paris, place de la République le 18 mars, ou les syndicalistes ont frappé à coup de matraque télescopique et de gourdin tous les jeunes garçons noirs qu’ils ont pu coincer.

Ce qui s’est passé à la Bourse du travail de Paris a donc des antécédents anciens et profonds. Il ne faut pas l’oublier. Ce n’est pas du au hasard, ce n’est pas une crise de folie passagère de quelques bureaucrates. C’est une position politique mûrement réfléchie. C’est que la "gauche" et les syndicats institutionnels, ont choisi, depuis longtemps, leur camp : celui du capitalisme et de l’État. Leur double discours ne cache la réalité qu’aux naïfs (et, le plus souvent aux faux naïfs). Ils négocient la défense de quelques catégories sociales qui ont encore des privilèges (comme les salariés de l’aéronautique, les correcteurs, les enseignants,...) et celles qui n’arrêtent pas de les augmenter (comme les flics, les politiciens,...) en laissant le patronat et l’État massacrer les autres catégories (dont les sans-papiers bien sûr, mais aussi tous les salariés pauvres (ceux qui rament dans le bâtiment, les services, l’agriculture, les travaux publics, ...), les jeunes, les Sdf, ...).

Que faire ?

La première chose à faire, c’est de crever le pouvoir de ces organisations malfaisantes. Que tous ceux qui ont un peu de conscience, que tous ceux qui ne se satisfont pas de la défense de leurs seuls privilèges, que tous ceux qui ont adhéré "en y croyant" et qui y restent par inertie, déchirent leur carte, ne leur donne plus ni un centime ni une voix. Et un premier grand pas aura été fait.

CNT-AIT Toulouse


CNT-AIT



-  Contacter des militants anarcho-syndicalistes
-  http://cnt-ait.info est le site d’actualité de l’Anarcho-syndicalisme.
-  La reproduction et la diffusion de l’Actualité de l’Anarcho-syndicalisme sont encouragées

  Présentation
  Contacts
Abstention et résistances populaires
ABSTENTION REVOLUTIONNAIRE INTERNATIONALE
RAPPEL : LA CAMPAGNE ABSTENTION DES MUNICIPALES 2000
Dossiers
Anti-confusion
C’EST QUOI ETRE REVOLUTIONNAIRE AU XXI SIECLE ?
Contre le socialisme autoritaire
L’anarchisme c’est quoi ?
LA RESISTANCE ANARCHISTE FACE AU NAZISME
Negrisme & Tute bianche : une contre-révolution de gauche
Anti-Nucléaire
Antimondialisation
Du Forum Social Européen (FSE)
Archives
ZE COURRIER
Banlieues : de la révolte à la Révolution ?
Culture
Chansons
Entreprises
Féminisme
Guerre à la guerre
Stratégie de la Terreur
Justice/Injustice
La gestion de crise comme normalité sociale (exemple de la Louisiane)
Le cauchemard d’être administré
Le génie génétique et son monde
Libre pensée
Mémoire
Nations, ethnies, identités sont des armes du pouvoir
Organisation
Histoire de la CNT française
Prisons
Réflexions
Reynerie décembre 98
Souviens-toi en 36
Total-Elf-Fina
Unité libertaire
  ESPOIR (Bulletin du SIPN)
  FACE A LA CRISE
International
Vlaams-Nederlands / En Flamand ou Néerlandais
فارسی / Fārsī
امیل پوژه, عملِ مستقیم
AFRIQUE DU SUD / ZULU
ALGERIE
SAIL MOHAMED, APPEL AUX TRAVAILLEURS ALGERIENS
Arabe / Arabic
ARGENTINE
BANGLADESH
BOLIVIE / BOLIVIA
BRESIL
BREZHONEG / BRETON
BULGARIE
Castellano / Espagnol
CATALÀ / CATALAN
CHILI
Chinois/中文
《互助論》, [俄]克魯泡特金 (中譯本序言)
COREEN /
Dansk / Danois
Deutsch / Allemand
EGYPTE
English / Anglais
Espéranto
GREC / ελληνικά
Hébreu
INDONESIEN / BAHASA INDONESIA
IRAN
ITALIE
japonais/nihon/日本
Kurdish / Kurde
پرسیارگه‌لێکی به‌رده‌وامکراوی ئه‌نارکیستی FAQ
LIBAN
lietuviškai / Lithuanien
MALAYSIA / MALAISIE
MAROC
Mexique
Oaxaca
Norsk / Norvégien
PALESTINE / ISRAEL
POLOGNE / POLSKI
PORTUGAIS / PORTUGUES
ROUMANIE
RUSSIE
Serbo-croate
Slovaquie
SOLIDARITE SANS FRONTIERES
Suomi / Finlandais
Svenska / Suédois
Tchéquie
Türkçe / Turc
Vénézuela
VIETNAMIEN / TIẾNG VIỆT
WOLOF
YOUGOSLAVIE / KOSOVO
Luttes : actualité, bilans, archives
Archives Luttes
Sept / oct / nov 2001
Ancien site du Syndicat de l’Yonne
mémoire des luttes
Section Universitaire Toulouse
Bâtiment
CAEN
Cheminot
CIPE
CONTRE LA PRECARITE GENERALISEE !
CPE et au-dela
RMA = Retour au Moyen Age
Culture, Spectacle, Archéologie
DANS LES SALLES OBSCURES, L’EXPLOITATION C’EST PAS DU CINEMA
Education et Formation
GRAND DEBAT ? GRAND BLUFF = GRAND BOYCOTT !
LE NIGLO EN COLERE !
Les prud’hommes
Logement, expulsions, squatts...
LEVALLOIS : Lutte pour un logement décent pour tous
LU - DANONE
MILLAU : Spectacle et roquefort
Montauban
Municipaux de Blagnac
Nefaste-Food et Hamburgrève
PENAUILLE / NETTOYAGE
Poste, Communications, Informatique
RECHERCHE
RETRAITES
LUNDI DE PENTECOTE2005
SANS PAPIERS
SANTE, SOCIAL
MINDIN : BIENVENUE EN MILIEU INHOSPITALIER
Solidarité internationale
Mercadona (Espagne)
TOULOUSE
TRAVAILLEURS DE LA TERRE ET DES ESPACES NATURELS
  LUTTES DANS LES QUARTIERS POPULAIRES
  Publications
  RESISTANCE POPULAIRE
  SOLIDARITE
Stratégie
Anarcho-syndicalisme et autonomie populaire
  Sur la Toile
Syndicalisme ?
Dans les syndicales
TRAVAILLER PLUS ? POUR QUOI ? PRODUIRE ? COMMENT ?
TRAVAILLER PLUS ? PRODUIRE ? POUR QUOI ? COMMENT ?
  YVELINES ROUGE ET NOIR

LISTE DE DIFFUSION
      S'ABONNER
     Votre adresse électronique :
     
     
     Un message de confirmation vous sera demandé par courrier électronique.
      Gérer son abonnement.
     Votre adresse d'abonné :
     
     
      CONSULTER LES ARCHIVES

[ Plan du site ] [ Haut ]
Traduction(s):

[ Haut ]
Dans la même rubrique

Le Rassemblement des Sans-papiers, ouvriers, gens d’ici, et leurs amis
QUELS DROITS POUR LES SANS PAPIERS ?
Ouvriers sans-papiers, ne restez pas cachés, rejoignez le Rassemblement !
Avec et sans papiers, menons ensemble la bataille pour les droits pour tous !

EN REVENANT DE VINCENNES ...
Compte rendus des manifs contre le Centre de Rétention Administratif (CRA) de Vincennes des 3 et 5 janvier 2008

VOUS AVEZ DIT SOUTIENS ?
Article du Combat Syndicaliste Juillet-Août 1998

QUI SONT LES SANS PAPIERS ?
Témoignage de sans-papiers toulousains

L'Actualité de l'Anarcho-syndicalisme sur votre site : backend.php3.
Site developpé avec SPIP, un programme Open Source écrit en PHP sous licence GNU/GPL.